Quand votre retour des achats en ligne va directement au dépotoir ou pire!

Une enquête récente sur les retours de FedEx Canada s’est penchée sur le « marché des retours » et les habitudes des consommateurs canadiens qui retournent des cadeaux après les Fêtes.

Parmi les personnes interrogées, un Canadien sur six indique qu’il retourne généralement des cadeaux des Fêtes et, de ce nombre, 36 % rapportent être plus susceptibles de retourner un cadeau de leur mère. Ce résultat est encore plus élevé chez les hommes : 46 % disent qu’ils sont plus susceptibles de retourner un cadeau de leur mère comparativement à 30 % des femmes. Le problème c’est que les cadeaux retournés, particulièrement ceux achetés en ligne, vont très souvent directement au dépotoir.

Notre invité est Marc Tassé, professeur à l’École de gestion Telfer à Ottawa qui vient de conclure sa propre enquête internationale sur ce phénomène.

Écoutez ou regardez – Durée: 30:31

Écoutez

Découvrez nos archives sur le même sujet

Retour des achats en ligne, un gaspillage planétaire éhonté
Les consommateurs canadiens n’hésitent pas à se faire livrer à la maison des grandeurs différentes d’un même vêtement afin de les essayer et de trouver la taille la plus appropriée. Le problème est que les articles rejetés par ses consommateurs prennent jusque dans 50 % des cas le chemin de l’enfouissement ou de l’incinérateur.

Recyclage : le Québec maintenant au troisième rang canadien!
Les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard réussissent à sauver de l’enfouissement en moyenne 429 kg d’ordures ménagères, alors que la moyenne nationale n’est que de 255 kg par personne. La Colombie-Britannique arrive en deuxième place, avec 358 kg, suivie du Québec qui fait belle figure, à 324 kg.

Tim Hortons et Nestlé nommés plus grands pollueurs de plastique au pays
Ces entreprises ont été nommées à partir de 1426 morceaux de plastique de marque identifiable sur 13 822 morceaux de déchets de plastique recueillis et vérifiés par 400 bénévoles pendant des opérations de nettoyage du littoral au Canada entre avril et septembre de l’an dernier.

Recyclage du plastique : une stratégie nationale pour les entreprises productrices et utilisatrices
Ottawa et les provinces ont décidé de préparer une stratégie pancanadienne pour recycler et réduire les déchets de plastique des entreprises qui produisent du plastique ou qui s’en servent comme emballage. Celles-ci devraient aussi payer la facture pour en disposer.

Une loi québécoise protégeant les consommateurs contre l’obsolescence programmée
L’objectif de certaines compagnies est de faire en sorte que leurs produits soient conçus pour ne durer que quelques années, que les pièces de rechange d’origine ne soient pas disponibles ou que les produits soient conçus de telle sorte qu’ils ne puissent pas être réparés sans outils spécialisés.

Réduction des déchets : n’oubliez pas vos vieux cellulaires
Un nouveau sondage effectué par la firme CROP révèle que 62 % des Québécois laissent dormir à la maison de vieux appareils électroniques. Et 33 % disent ne pas avoir pris le temps de s’en occuper. Aussi, 27 % ne savent pas quoi en faire, et 15 % croient pouvoir les réutiliser un jour même lorsque ces objets sont en leur possession depuis des années.

Pétition en faveur du remplissage de lave-glace pour ne plus salir l’environnement
Il y a plus de cinq millions et demi d’autos en circulation au Québec. Si chaque voiture consomme en moyenne quatre bidons de lave-glace chaque année, c’est plus de 22 millions de bidons qui se retrouvent ainsi à la poubelle ou au recyclage. Pendant ce temps, une machine de remplissage automatique de lave-glace est mise en marché.

Le navire Cedarglen en Turquie : un déchet canadien de plus dans une poubelle étrangère
Si après plus de 60 ans de services, le navire canadien Cedarglen, chargé de résidus et de matières toxiques, s’en va mourir en Turquie, c’est en raison de l’absence au Canada de chantiers de recyclage répondant aux normes internationales, a affirmé M. Martel dans une entrevue avec Alice Chantal Tchandem.

Le meilleur de la semaine en images

Catégories : Économie, Environnement, International, Internet et technologies, Politique, Société
Mots-clés : , , , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la Nétiquette.

Nétiquette
Quand vous vous exprimez dans le cadre d’une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu’un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d’accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c’est bien là l’intérêt des tribunes! La nétiquette est l’ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d’intervenir dans une tribune, il est important d’en prendre connaissance. Sinon, on risque l’expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s’inscrire, les utilisateurs sont tenus d’indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s’afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s’il existe un doute quant à l’identité de son auteur.
  2. L’usurpation de l’identité d’autrui dans l’intention d’induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d’expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l’âge, l’origine ethnique, la religion, le sexe ou l’orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l’origine ethnique, l’appartenance à une religion ou à un groupe d’âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l’agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l’exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d’un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d’injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L’échange d’arguments et de vues contradictoires est un élément clé d’un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d’un dialogue ou d’une discussion privée entre deux participants qui s’interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L’usage d’autres langues, à l’exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L’envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L’insertion d’images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L’inclusion d’hyperliens vers d’autres sites est permise, à condition qu’ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n’est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d’un texte d’autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d’Internet.
  18. Radio Canada International  n’est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*