La situation ne reviendra cependant jamais comme avant selon Air Canada. (CBC)

Air Canada fait le pari que les voyages internationaux reprendront d’ici Noël

Selon le principal transporteur aérien canadien, les voyages fréquents en avion vers d’autres pays que nous avions tenus pour acquis dans nos pays industrialisés devraient être à nouveau concevables juste à temps pour la période des Fêtes.

Le vice-président d’Air Canada, Tim Strauss, prédit que l’industrie aérienne canadienne pourrait rouvrir ses activités à l’échelle mondiale d’ici la fin de l’année.

Il anticipe que les Canadiens pourront monter à bord des avions de sa compagnie et voler presque partout. « Je pense que d’ici Noël, nous nous rendrons dans la plupart des pays du monde et certainement dans les pays voisins. »

La situation ne reviendra jamais comme avant

Tim Strauss en 2019 (YouTube)

Il y aura cependant peut-être moins de vols disponibles et plus de correspondances que ce à quoi les voyageurs sont habitués, a-t-il ajouté.

Le plus grand défi sera celui des relations publiques, à son avis. Pour redonner vie au transport aérien après la levée des restrictions liées à la pandémie, il estime qu’Air Canada devra convaincre le public qu’il sera possible de prendre l’avion en toute sécurité.

Rappelons que plusieurs compagnies aériennes ont modifié la fréquence d’assainissement de leurs avions et leurs responsables envisagent même de changer la façon dont l’air circule dans les cabines des passagers.

« C’est le point central absolu de presque toutes nos discussions à ce stade, a déclaré M. Strauss. Toute l’industrie travaillera en tandem les uns avec les autres pour s’assurer que c’est bon, [la qualité de l’air et la propreté] quel que soit l’avion dans lequel vous vous trouvez, partout dans le monde. »

Le patron de Sunwing est plus incertain

Le président de la plus petite compagnie Sunwing, Mark Williams, estime que l’industrie ne sait pas réellement à quel moment la pandémie pourrait prendre fin ni à quelle vitesse les clients pourraient revenir.

« Nous modélisons tellement de scénarios différents en ce moment parce que nous ne savons pas ce que l’avenir nous réserve », a-t-il déclaré à CBC News.

M. Williams a ajouté que lorsque le secteur reprendra, il devra convaincre lui aussi les Canadiens que tous les aspects du transport aérien sont sûrs, y compris l’accès à l’aéroport, l’enregistrement et le contrôle de sécurité.

« Je ne suis pas sûr que le fait de laisser un siège vide entre deux personnes à bord d’un avion va vraiment avoir un impact significatif sur la sécurité à bord d’un avion pour éviter de contracter un virus. Je pense qu’il y a d’autres mesures que nous devons prendre. Les gens doivent comprendre ce qu’ils sont et quels sont les risques, pour pouvoir reprendre l’avion. »

RCI avec CBC News

En complément

Air Canada : les employés réembauchés grâce à la subvention fédérale

WestJet suspend ses vols internationaux. Air Canada réduit ses vols de moitié

Pas de vols en Italie pour Air Canada jusqu’au 1er mai

Catégories : Économie, International, Santé, Société
Mots-clés : , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Pour des raisons indépendantes de notre volonté et, pour une période indéterminée, l'espace des commentaires est fermé. Cependant, nos réseaux sociaux restent ouverts à vos contributions.