Le trappage en voie de disparition au Yukon malgré des hausses de prix des fourrures

Share
Joel Peter affirme que, malgré les prix à la hausse, peu de trappeurs sortiront ce printemps pour la saison du rat musqué qui débute dans la région de Old Crow.  (Radio Canada International)
Joel Peter affirme que, malgré les prix à la hausse, peu de trappeurs sortiront ce printemps pour la saison du rat musqué qui débute dans la région de Old Crow. (Radio Canada International)

Un trappeur de Old Crow au Yukon affirme que, malgré des prix à la hausse des pelleteries, son mode de vie est en train de mourir. De fait, les prix des fourrures ont atteint des sommets lors de l’encan annuel du North American Fur Auction.  Cette année, Joel Peter, notre trappeur de 69 ans, a raté l’encan annuel pour cause de … manque de neige et de temps froid! Il est resté à Old Crow mais ses fourrures se sont très bien vendues. En fait, il est un des rares trappeurs à encore « allonger » son hiver de trappe d’avril à juin alors en quête de rats musqués. Un travail de longue préparation car les lignes de trappes doivent être «marquées» dès le mois de décembre précédent.

Par contre, Joel Peter affirme que, malgré les prix à la hausse, peu de trappeurs sortiront ce printemps pour la saison du rat musqué qui débute dans la région de Old Crow.  « Tout change dit Joel Peter. Les jeunes veulent de meilleurs revenus, ils veulent faire des études, apprendre un métier. Ils ont été élevé ici à Old Crow mais, avec l’importance donnée à l’éducation en école,. Ils ne peuvent plus survivre dans la nature comme je le faisais quand j’avais leur âge.»

Il croit que la vie de trappeur, de chasseur deviendra de moins en moins viable. Selon lui, ce mode de vie disparaîtra avec le passage des générations.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *