Femmes autochtones disparues : des provinces pour une commission d’enquête

Une manifestante, à Winnipeg, revendique la sécurité pour les femmes autochtones. (archives)
Une manifestante, à Winnipeg, revendique la sécurité pour les femmes autochtones. (archives)

Des ministres provinciaux et territoriaux des Affaires autochtones ont uni leurs voix à celles de groupes autochtones nationaux pour demander la tenue d’une enquête publique pan-canadienne sur la violence envers les femmes autochtones.

Des ministres de plusieurs provinces et territoires participaient mercredi à une séance de travail sur la question des femmes autochtones disparues ou assassinées à l’Hôtel Fort Garry de Winnipeg.

Malgré cet appui, les Premières Nations affirment devoir rester vigilantes puisque le gouvernement fédéral s’est jusqu’à présent montré peu ouvert sur la question.

« Le gouvernement refuse de recevoir les rapporteurs spéciaux des Nations unies et de l’organisation des États américains. Pensez-vous qu’il va être en mesure d’accéder à cette demande dans laquelle on encourage ou oblige le gouvernement fédéral à aller vers une enquête nationale ? Je ne suis pas naïve », a affirmé la présidente de l’Association des femmes autochtones du Canada, Michèle Audette.

Mme Audette considère néanmoins cette décision des provinces comme un pas dans la bonne direction, car « politiquement, c’est un outil en or pour femmes autochtones du Canada », a-t-elle expliqué.

Les délégués des provinces et des Premières Nations ont convenu de se rencontrer de nouveau à Winnipeg en novembre prochain pour assurer un suivi à cette revendication.

Des centaines de femmes autochtones ont été portées disparues ou assassinées au cours des dernières décennies et des groupes croient que seule la tenue d’une commission d’enquête nationale permettrait de faire la lumière sur ces drames.

Le mois dernier, les commissions provinciales et territoriales des droits de la personne avaient lancé un appel similaire à celui des ministres des Affaires autochtones et avaient recommandé la création d’une commission d’enquête indépendante sur les femmes autochtones tuées ou disparues.

Dossier:

Femmes autochtones disparues ou assassinées, Radio-Canada

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *