La journaliste et animatrice inuite Rassi Nashalik tire sa révérence

Rassi Nashalik, cheffe d’antenne de l’émission d’information Igalaaq. (CBC.ca)
Rassi Nashalik, cheffe d’antenne de l’émission d’information Igalaaq. (CBC.ca)
Au nord du 60° parallèle, elle est une vedette de la télévision canadienne.

Rassi Nashalik, cheffe d’antenne de l’émission d’information Igalaaq, diffusée en inuktitut à l’heure du repas du soir sur les ondes du service nordique de CBC/Radio-Canada, a annoncé vendredi dernier qu’elle prendrait sa retraite à la fin du mois.

Rassi Nashalik anime Igalaaq depuis sa première diffusion en 1995.

« C’était une tâche des plus gratifiantes pour moi de permettre à des unilingues parlant inuktitut de comprendre les enjeux politiques et sociaux nordiques tout comme d’être au fait de ce qui se passe ailleurs sur la planète, » a-t-elle déclaré.

Rassi Nashalik est née à Pangnirtung au Nunavut. À l’époque cette partie du Canada nordique faisait partie des Territoires du Nord-Ouest. Elle a déménagé à Yellowknife en 1978 où elle a d’abord travaillé comme interprète et traductrice. Elle a dirigé les services linguistiques en inuit pour le gouvernement territorial (Inuit Language Services for the N.W.T.) jusqu’à la création du Nunavut.

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.