Route de l’Alaska : le Yukon demande aux Américains de faire leur part

Share
Le chef du Parti du Yukon et premier ministre élu, Darrell Pasloski. (James MacKenzie / La Presse Canadienne)
Le chef du Parti du Yukon et premier ministre élu, Darrell Pasloski. (James MacKenzie / La Presse Canadienne)
Le premier ministre du Yukon, Darrell Pasloski est à Washington D.C. cette semaine pour demander aux membres du Congrès et du Sénat américains de rétablir le financement annuel pour la reconstruction de la route de l’Alaska.

En 1977, les gouvernements du Canada et des États-Unis se sont entendus pour partager les coûts d’entretien et d’amélioration de la route de l’Alaska.

Toutefois, ce financement est disparu du dernier budget annuel du gouvernement américain.

Darrell Pasloski croit que les États-Unis faisaient une bonne affaire et qu’ils sont responsables de maintenir ce financement.

« Le Canada, le Yukon et la Colombie-Britannique ont consacré près de 1,5 milliard de dollars pour la route de l’Alaska alors que les États-Unis ont donné environ 460 millions de dollars, c’est un peu moins de 25 % », a-t-il noté.

« Je dis aux sénateurs et aux membres du Congrès :  » Regardez, vous avez investi environ 25 % de l’argent dépensé pour cette route, mais 85 % des véhicules qui y circulent sont américains » », explique Darrell Pasloski.

Le premier ministre du Yukon affirme que son message est bien accueilli par les républicains et les démocrates et qu’il a reçu des lettres d’appui de syndicats tels que les Teamsters et l’Association des camionneurs américains.

Il croit toutefois que les Yukonnais devront attendre deux ou trois mois avant d’avoir des nouvelles des législateurs américains.

EN COMPLÉMENT

DOSSIER – Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *