Un peu de pétrole suffit pour nuire aux embryons de poissons, selon une étude

Share
Des saumons rouges. (iStock)
Des saumons rouges. (iStock)
Une recherche menée aux États-Unis conclut que des embryons de saumon et de hareng exposés à de très faibles quantités de pétrole dans l’eau peuvent subir des malformations cardiaques lors de leur croissance qui diminueront leurs chances de survie.

Les auteurs de la recherche réalisée à la National Oceanic and Atmospheric Administration pensent que cette découverte explique le déclin des populations de saumon et de hareng dans la baie du Prince-William, sur la côte sud de l’Alaska, après le naufrage du pétrolier Exxon Valdez, en 1989.

Le chercheur en toxicologie John Incardona ajoute que les effets à long terme du déversement de pétrole causé par le naufrage ont probablement contribué à la chute du nombre de saumons et de harengs dans cette région.

Lors de leurs travaux, les scientifiques ont volontairement soumis des embryons à de faibles quantités de pétrole brut. Leur développement a été plus lent et ils sont devenus plus vulnérables aux attaques de prédateurs marins.

 

Share
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *