Harper défend la loi modifiant l’évaluation environnementale au Yukon

Stephen Harper près d'un lac de la région de Whitehorse. (Adrian Wyld / La Presse Canadienne)
Stephen Harper près d’un lac de la région de Whitehorse. (Adrian Wyld / La Presse Canadienne)
Le chef du Parti conservateur, Stephen Harper, n’a pas voulu faire trop de commentaires sur une éventuelle contestation judiciaire de la Loi sur l’amélioration de la réglementation au Yukon et au Nunavut, issue du projet de loi S-6, lors de son passage à Whitehorse, vendredi, dans le cadre de la campagne électorale fédérale.

La loi, qui modifie le processus d’évaluation environnementale et socioéconomique au Yukon, est considérée par plusieurs Premières Nations comme une attaque contre leurs droits territoriaux.

Lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il ne préfèrerait pas un règlement négocié à un affrontement devant les tribunaux, M. Harper a répondu qu’il y aurait « sans doute » une procédure judiciaire.

« Nous croyons être dans notre droit constitutionnel, nous avons eu le soutien des deux Chambres et du gouvernement territorial pour adopter [la loi] », a déclaré le chef conservateur.

« C’est le gouvernement territorial qui voulait ces changements et, de ce que je pouvais voir, parlais au nom de la vaste majorité des Yukonnais pour s’assurer d’avoir un processus environnemental moderne pour les industries et enjeux de conservation importants », a-t-il ajouté.

« Je comprends qu’il y a des gens qui s’y opposent et ils peuvent bien la contester, mais nous laisserons le processus judiciaire suivre son cours. »— Stephen Harper, chef du Parti conservateur

Après avoir promis de créer, d’ici 2017, des permis familiaux pour la chasse aux oiseaux migrateurs, le chef conservateur a profité du fait qu’il se trouvait dans une région où cette activité est importante pour rappeler l’abolition du registre des armes d’épaule sous son gouvernement.

Il a reproché au Nouveau Parti démocratique de vouloir ramener ce registre, tandis qu’il a estimé que les libéraux n’avaient pas une position claire à ce sujet. « Vous savez que, dans leur cœur, ils veulent le ramener et ils le feront si on leur en donne la chance », a-t-il lancé.

Des promesses des conservateurs touchant le Yukon :

  • Création d’une unité de réserve des Forces armées canadiennes au Yukon
  • Financement additionnel à Destination Canada pour promouvoir le tourisme
  • Création d’un programme d’amélioration et de conservation de la faune
  • Création de permis familiaux pour la chasse aux oiseaux migrateurs
  • Assurer un nombre suffisant d’instructeurs sur la sécurité des armes à feu au pays

 

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *