Yukon : débat des candidats sur les questions autochtones

Les quatre candidats du Yukon aux élections fédérales étaient présents au débat organisé par les Premières Nations du territoire. (Nancy Thomson/ICI Radio-Canada)
Les quatre candidats du Yukon aux élections fédérales étaient présents au débat organisé par les Premières Nations du territoire. (Nancy Thomson/ICI Radio-Canada)
Tous les candidats du Yukon aux élections fédérales ont participé la semaine passée à un débat organisé par les Premières Nations du Yukon.

La néo-démocrate Melissa Atkinson, le conservateur Ryan Leef, le libéral Larry Bagnell ainsi que Frank de Jong du Parti vert étaient présents lors de l’évènement qui a attiré une foule d’environ 200 personnes.

Parmi les questions soumises aux candidats figuraient celle du respect et de la conclusion des ententes territoriales du territoire, un amendement de la loi S-6, ainsi que le registre des armes d’épaule.

Larry Bagnell affirme qu’un gouvernement libéral traitera chaque Première Nation individuellement. Frank de Jong soutient que le Parti vert a été créé sur le mode de gouvernance mohawk, en mettant l’accent sur les valeurs de décision par consensus, de démocratie, de sagesse environnementale et de vie en harmonie avec la nature. Le député conservateur sortant Ryan Leef considère les ententes territoriales comme des documents évolutifs et promet de la flexibilité si son parti est réélu.

Loi S-6

Tel que présenté dans les questions soumises par le Conseil des Premières Nations du Yukon plus tôt ce mois-ci, la loi du Sénat qui modifie le processus d’évaluation environnementale et socio-économique du Yukon est de taille pour les Premières Nations du territoire qui considère cette loi comme un enfreint direct à leurs ententes territoriales.

Le conservateur Ryan Leef, qui n’avait pas répondu aux questions soumises par le conseil, a soutenu qu’à son avis, la loi S-6 ne contrevient à aucune obligation sous les ententes territoriales et a ajouté qu’un gouvernement conservateur tiendrait des discussions tripartites avec le gouvernement territorial et les Premières Nations sur d’éventuels changements à la loi.

Enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées

Tous les candidats s’entendent pour dire que la question des femmes autochtones disparues ou assassinées est une tragédie nationale qui demande plus d’attention.

Ryan Leef a souligné avoir été le seul député conservateur à voter en faveur d’une enquête nationale. La néo-démocrate Melissa Atkinson a quant à elle promis une enquête dans les 100 premiers jours après l’élection d’un gouvernement NPD.

DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *