Le Yukon permettra la production indépendante d’électricité

Share
L'usine de conversion de gaz naturel de Énergie Yukon est située en bordure du centre-ville de Whitehorse. (ICI Radio-Canada)
L’usine de conversion de gaz naturel de Énergie Yukon est située en bordure du centre-ville de Whitehorse. (ICI Radio-Canada)
À l’avenir, les producteurs privés pourront générer de l’électricité au Yukon. Le gouvernement se donne un an pour développer les normes et la réglementation entourant la production indépendante d’énergie.

Le ministre de l’Énergie, Mines et Ressources en a fait l’annonce lundi dans le cadre de la conférence économique Opportunities North. Actuellement, c’est la société d’État Énergie Yukon qui produit l’électricité au Yukon alors que sa distribution est assurée, en partie, par le privé.

La nouvelle politique ne vise toutefois pas l’installation de systèmes alternatifs de production, comme les panneaux solaires ou les petites éoliennes, mais vise plutôt les centrales capables d’alimenter une collectivité.

« Il s’agit d’une solution à court et moyen terme pour nos besoins en énergie. Nous envisageons qu’environ 10 % de la demande sera comblée par les producteurs indépendants et qu’environ 50 % de ceux-ci seront membres des Premières Nations. »
— Scott Kent, ministre, Énergie, Mines et Ressources

Le président-directeur général d’Énergie Yukon, Andrew Hall, affirme « qu’il est un peu trop tôt pour dire quel projet ira de l’avant, mais qu’avec le temps [Énergie Yukon] tiendra compte des nouveaux producteurs. » Il est toutefois difficile, explique-t-il, de déterminer quelle sera la demande en énergie dans les années à venir puisque le Yukon fait actuellement face à un ralentissement économique.

En complément
 DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

Le dirigeant de la société d’État cite l’exemple de la centrale hydroélectrique du village d’Atlin au nord de la Colombie-Britannique. Il croit que ce projet pourrait s’arrimer à la grille électrique du Yukon. La Première Nation Taku River Tlingit, qui en est propriétaire, envisage par ailleurs d’augmenter la production de sa centrale, ajoute Andrew Hall, et pourrait un jour vendre son surplus au Yukon.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *