Des milliers de Guillemots trouvés morts sur des plages de l’Alaska

Share
Les scientifiques tentent de trouver une explication à la mort de milliers de Guillemots de Troïl sur une plage du village de Whittier en Alaska. (Mark Thiessen/The Associated Press)
Les scientifiques tentent de trouver une explication à la mort de milliers de Guillemots de Troïl sur une plage du village de Whittier en Alaska. (Mark Thiessen/The Associated Press)
Environ 8000 Guillemots de Troïl ont été trouvés mort sur une plage du village de Whittier au sud-est de la métropole d’Anchorage.

Les biologistes américains croient que les oiseaux marins seraient morts de faim dans ce qu’ils qualifient d’incident sans précédent.
C’est le biologiste à la retraite David Irons qui a fait récemment la macabre découverte. « C’était effroyable. Les oiseaux vivants à côté des morts étaient pires encore. » Le scientifique est l’auteur d’une étude publié en 2008 qui relie la mort de certains oiseaux au réchauffement de la surface des océans.

Des températures de quelques degrés plus élevées à la surface des océans pourraient avoir perturbé les stocks de poissons dont se nourrissent les Guillemots, comme le hareng, le capelan, ou la goberge.

D’autres vagues de mortalité d’ont été enregistrées en Alaska : lors du déversement de pétrole de l’Exxon Valdez en 1989, 185 000 Guillemots de Troïl sont morts et 120 000 autres ont été emportés par une tempête en 1993.

Selon les chercheurs américains, les tempêtes du mois de décembre pourraient avoir eu raison des individus déjà affaiblis. Le centre de traitement des oiseaux d’Anchorage a reçu 160 Guillemots qui se sont échoués dans les trois derniers mois de 2015 et 230 autres trouvés au cours des premiers jours de la nouvelle année.

En complément

DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

-Radio-Canada avec La Presse Canadienne

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *