Élections au Yukon : l’environnement, un sujet de discorde

Share
Darrell Pasloski en campagne dans une épicerie de Whitehorse. (Dave Croft/CBC)
Darrell Pasloski en campagne dans une épicerie de Whitehorse. (Dave Croft/CBC)
Le leader du Parti du Yukon a lancé vendredi la campagne électorale dans l’épicerie Bigway Foods de Whitehorse, avec en tête l’idée de poursuivre une « gestion fiscale prudente » dans le territoire.

Darrell Pasloski, dont le parti occupe le pouvoir depuis 2002, promet de ne pas augmenter les impôts. Il s’oppose par ailleurs à une taxe sur le carbone qui, d’après lui, ferait grimper le prix de la nourriture, qui est essentiellement transportée par camion depuis très loin.

« Je promets de me battre bec et ongles contre la taxe sur le carbone », a-t-il asséné.

Liz Hanson, chef du Nouveau Parti démocratique au Yukon. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Liz Hanson, chef du Nouveau Parti démocratique au Yukon. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

La question de l’environnement a aussi été abordée vendredi par le Nouveau Parti démocratique (NPD) qui, de son côté, soutient une telle taxe et compte faire campagne contre la fracturation hydraulique.

Parmi ses arguments autres que la protection de la nature, la chef du NPD Liz Hanson affirme que le respect de l’environnement est une part importante de la réconciliation avec les Premières Nations.

« Le Parti du Yukon essaie de nous faire peur en faisant croire que nous ne pouvons maintenir l’emploi et protéger notre environnement », a déclaré Mme Hanson en affirmant que cela n’était pas vrai. Dans un communiqué, elle soutient que le territoire peut en fait devenir un « chef de file dans le secteur des énergies renouvelables ».

Sandy Silver du Parti libéral au Yukon. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Sandy Silver du Parti libéral au Yukon. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Le Parti du Yukon faisait également l’objet des critiques du Parti libéral, qui ne détient qu’un seul siège à l’Assemblée législative. Son chef, Sandy Silver, dénonce ainsi la « partisanerie stressante » de la formation politique actuellement au pouvoir et dit que le Parti libéral ferait tout pour favoriser davantage de solidarité à Whitehorse.

« Nous représentons ce dont le Yukon a besoin », s’est exclamé M. Silver.

Le Parti du Yukon et les libéraux ont des candidats prêts à faire campagne dans les 19 circonscriptions du territoire. Le NPD, par contre, cherche encore un candidat pour la circonscription de Vuntut Gwitchin.

Les Yukonnais sont appelés aux urnes le lundi 7 novembre. Au Yukon, les campagnes électorales doivent durer au moins 31 jours, mais n’ont pas de durée maximale.

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *