L’embauche d’Autochtones priorisée dans les chantiers du Nunavik

Share
embauche-autochtones-priorisee-chantiers-nunavik
Kujjuaq, une communauté du Nunavik (Jacques Racine/Radio-Canada)
Depuis vendredi, la Commission de la construction du Québec (CCQ) a créé officiellement une nouvelle région, celle du Nunavik.

En mars 2016, la CCQ avait déjà mis en place certaines mesures transitoires pour favoriser l’embauche de la main-d’œuvre du Nunavik et préparer la création officielle de cette région.

Ainsi, dans les chantiers de construction du Nunavik, la priorité d’embauche est accordée aux Inuits et aux membres des Premières Nations domiciliés dans la région, avant les autres salariés de la construction.

La Commission de la construction souligne qu’il s’agit d’une « demande historique » des Inuits et des autorités politiques de la région.

Auparavant, le Nunavik était intégré aux régions de la Côte-Nord et de la Baie-James, ce qui avait restreint le développement de la main-d’œuvre dans la construction au Nunavik.

La priorité aux habitants du territoire

La mesure vise à favoriser une diversification de la main-d’œuvre en plus de permettre aux Inuits et aux travailleurs du Nunavik de participer aux chantiers en cours dans leur région.

Ainsi, pour les travaux effectués au Nunavik, la priorité d’embauche est accordée d’abord aux Inuits et membres des Premières Nations domiciliés dans la région, ensuite aux autres salariés domiciliés dans la localité concernée, puis aux salariés domiciliés dans d’autres localités de la région.

Ensuite, il peut s’agir de travailleurs qui sont titulaires des certificats de compétence requis et qui sont domiciliés à l’extérieur de la région du Nunavik.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *