La pénurie de lits, une préoccupation dans le Nord canadien

Share
La nouvelle salle d’urgence de l’hôpital général de Whitehorse, capitale du Yukon, a coûté 72 millions de dollars. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
L’arrivée du Dr René Soucy à titre de nouveau chef du personnel médical coïncide avec l’ouverture d’une nouvelle salle d’urgence à l’Hôpital général de Whitehorse, capitale du territoire canadien du Yukon, et celle du Centre de soins de longue durée Whistle Bend prévu cet automne.

« C’est sans doute [un bon moment pour prendre le poste] », admet le médecin qui, pendant 25 ans, a travaillé comme médecin en Colombie-Britannique.

Ce dernier est bien informé sur la problématique de la pénurie de lits dans le système de soins de santé : « C’est un problème que j’ai connu en Ontario, je l’ai connu en Colombie-Britannique, en fait, c’est un problème qui est à travers du Canada, y a pas de doute là-dessus. »

L’ouverture cet automne du Centre de soins de longue durée Whistle Bend à Whitehorse devrait désengorger du moins en partie la situation, selon Dr Soucy, qui espère également pouvoir transformer l’ancienne salle d’urgence en une salle d’opération additionnelle.

Notre taux d’occupation, selon ce que je comprends, est à 100 % ou plus la moitié du temps. Nous devons répondre au problème, c’est probablement l’une des questions les plus importantes à regarder. Le Dr René Soucy, chef du personnel médical, Régie des hôpitaux du Yukon

L’Association médicale du Yukon a, à de nombreuses reprises, soulevé la problématique du manque de lits à l’hôpital en raison de patients de longue durée. Selon le président, le Dr Alex Poole, c’est de loin la plus grande préoccupation du corps médical.

« Toujours, tous les jours, ça va être une préoccupation pendant longtemps, jusqu’à ce qu’il y ait vraiment plus de lits de soins de long terme. » La situation a surtout un impact, explique le chirurgien, sur les patients en attente d’interventions chirurgicales non urgentes.

Les hôpitaux régionaux également dans la mire

La Régie des hôpitaux du Yukon gère en plus de l’Hôpital général de Whitehorse deux hôpitaux régionaux, à Dawson (ouest) et à Watson Lake (sud-est), que le Dr Soucy doit visiter dans les prochaines semaines.

Ces deux hôpitaux ont accueilli ces dernières années à l’occasion des patients de la capitale pour qui aucun lit n’était disponible.

« Il y a une énergie dans ces collectivités dont nous devons, je crois, profiter à travers une meilleure communication directe. Nous avons la télémédecine, la télésanté, l’habileté de faire des vidéoconférences, c’est vrai, mais dans un premier temps j’aimerais être sur place et rencontrer les gens, les acteurs, et voir ce qu’on peut améliorer. »

Il croit que l’arrivée de nouveaux spécialistes, comme les infirmières-praticiennes, peut aider à soulager la charge de travail du corps médical actuel, mais il croit qu’un meilleur partenariat avec les Premières Nations du territoire doit également figurer dans la liste des priorités.

L’hôpital régional de Dawson, dans l’ouest du Yukon, a ouvert ses portes en 2013. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *