Le Canada investit dans la prévention des ITSS chez les peuples autochtones

Share
La ministre des Services aux Autochtones, Jane Philpott, lors de l’annonce dans la province de la Saskatchewan. (Radio-Canada)
La ministre des Services aux Autochtones du Canada a donné plus de détails, mercredi à Fort Qu’Appelle, dans la province de la Saskatchewan, sur les montants du budget 2017 qui seront alloués au traitement des maladies chroniques et infectieuses.

Jane Philpott a précisé que des 50,2 millions prévus, 37,5 millions de dollars seront investis sur cinq ans pour soutenir les programmes et les services liés aux ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang), y compris le VIH et l’hépatite C, pour les communautés inuites et des Premières Nations partout au pays.

Avec ces investissements, le gouvernement fédéral souhaite, entre autres, améliorer l’accès à des modèles de soins communautaires intégrés au sein d’un plus grand nombre de communautés.

« Ces investissements visent principalement à s’attaquer aux taux disproportionnellement élevés d’ITSS qui touchent les Premières Nations et les Inuits », explique la ministre.

Le gouvernement souhaite également combler le manque de ressources humaines en santé en déployant des équipes mobiles chargées de prodiguer des soins de santé lors de visites dans les communautés.

Taux en hausse en Saskatchewan

En octobre, plusieurs médecins de Saskatoon ont évalué qu’il y avait toutes les raisons de s’inquiéter devant la progression du VIH.

Ils avaient également avancé que le taux d’infection au virus du sida en Saskatchewan serait deux fois et demie plus élevé que partout ailleurs au pays.

La ministre a toutefois indiqué que certaines initiatives dans le cadre du programme KYS avaient été très efficaces pour accroître l’accès aux services de dépistage et de suivi ainsi qu’au traitement.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *