Discussions à l’Assemblée législative du Yukon sur la popularité du programme d’immersion française

Share
L’École Whitehorse Elementary, la plus grosse école primaire du Yukon, offre le programme d’immersion française. (Claudiane Samson/Radio-Canada)
L’opposition officielle a questionné à l’Assemblée législative mercredi le gouvernement du Yukon (nord-ouest du Canada) sur ses intentions pour répondre à la popularité du programme d’immersion française.

L’école Whitehorse Elementary au centre-ville de la capitale offre à ses 479 élèves le programme d’immersion française. Il s’agit de la plus grosse école primaire du territoire.

Depuis 2015, l’école primaire Selkirk offre également le programme d’immersion pour deux niveaux. C’est sans compter l’immersion à l’école secondaire FH Collins.

Citant le groupe Canadian Parents for French de la Colombie-Britannique et du Yukon, la députée de l’opposition Geraldine Van Bibber a rappelé qu’en tout, 766 élèves au Yukon suivent le programme, soit 14,3 % de tous les élèves du territoire.

« La ministre a-t-elle l’intention d’offrir le programme d’immersion française en option à d’autres écoles de Whitehorse? »

La députée du Parti du Yukon a par ailleurs souligné que l’école Whitehorse Elementary affiche un taux d’occupation de 87 %, dans un édifice qui a été construit en 1950.

La ministre de l’Éducation Tracy-Anne McPhee, toutefois, n’a pas indiqué avoir l’intention de modifier quoi que ce soit.

« Il n’y a pas de plan en cours pour offrir l’immersion française dans d’autres écoles de Whitehorse […]. Il y a une pénurie à travers le pays d’enseignants avec un niveau de français adéquat pour l’immersion française. »

Tracy-Anne McPhee, ministre de l'Éducation du Yukon

La ministre soutient que le programme actuel offert dans les deux écoles élémentaires est « excellent » et qu’il faut s’assurer, a-t-elle poursuivi, que les élèves pourront poursuivre leurs études en immersion au niveau secondaire.

La ministre de l’Éducation, Tracy-Anne McPhee, affirme que les projets d’infrastructure seront dévoilés lors du budget du printemps. (Steve Hossack/Radio-Canada)

En ce qui a trait au taux d’occupation des écoles de Whitehorse, un sujet maintes fois abordé en chambre récemment, la ministre dit prendre en considération tous les facteurs.

Selon des notes du ministère de l’Éducation, deux écoles en particulier affichent des taux de presque 100 %, l’école Golden Horn ainsi que l’école Holy Family. La ministre a déjà affirmé dans le passé que des salles de classe mobiles sont en chantier.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *