Une Première Nation du nord-ouest du Canada perd son doyen

Share
Paddy Jim, le doyen de la Première Nation de Champagne et d’Aishihik, dans le nord-ouest du Canada, s’est éteint à l’âge de 96 ans. (Mike Rudyk/CBC)
Paddy Jim, doyen respecté de la Première Nation de Champagne et d’Aishihik, dans le nord-ouest du Canada, s’est éteint lundi, à l’âge de 96 ans.

Paddy Jim, dont le nom était K’axhnuxh en tlingit et Dezitátà (signifiant « papa à la course rapide ») en tutchone du Sud, est décédé quatre jours avant son 97e anniversaire. Il était le plus vieux membre de la communauté.

« C’est une perte incommensurable », dit Steve Smith, chef de la Nation de Champagne et d’Aishihik et neveu de Paddy Jim.

Steve Smith souligne que son oncle était l’un des derniers liens avec les « véritables traditions anciennes » apprises auprès d’aînés ayant grandi au 19e siècle.

« Il est né, a grandi et a vécu sur la terre. Toute son existence consistait à tirer des apprentissages des expériences d’il y a longtemps », mentionne M. Smith.

Les prochaines générations se souviendront de M. Jim comme d’un gardien du savoir, affirme Steve Smith.

Il souligne que M. Jim savait non seulement construire un piège à poissons, il détenait aussi beaucoup de connaissances quant aux cérémonies et traditions concernant le respect de la terre et des animaux.

Heureusement, Paddy Jim avait à coeur la transmission de ses connaissances.

« Il était un champion de l’enseignement à nos jeunes, dit Steve Smith. Il tenait à enseigner ce qu’il savait. »

La Première Nation de Champagne et d’Aishihik a souligné dans une déclaration que l’héritage de Paddy Jim vivra à travers le programme d’immersion en langue tutchone du Sud, les structures qu’il a construites au Centre culturel Da Kų à Haines Junction et les enseignements qu’il a transmis aux autres.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *