Deux courses Yukon Quest distinctes en 2021, l’une au Yukon et l’autre en Alaska

Une vingtaine de conducteurs de traîneaux participent chaque année à la version longue du Yukon Quest. Une version plus courte existe également. (Julien Schroder/Yukon Quest)
L’organisation internationale de la célèbre course de traîneaux à chiens Yukon Quest annonce la tenue de deux courses séparées l’an prochain, une en Alaska, l’autre au Yukon.

Les détails quant à la distance et au tracé de ces courses n’ont pas encore été déterminés. Les périodes d’inscriptions ont été repoussées au mois de septembre.

L’événement sportif devait au départ être lancé le 6 février 2021 de Whitehorse en direction de Fairbanks en Alaska le long d’un sentier de 1600 kilomètres.

Dans un communiqué publié mercredi toutefois, le comité international, composé de deux organisations distinctes, affirme que des circonstances exceptionnelles en raison de la pandémie et des difficultés financières ne permettent pas de tenir la 38e édition de la course l’an prochain.

Carte de l’itinéraire qu’auraient suivi les participants de la course internationale de traîneau à chiens Yukon Quest entre Whitehorse et Fairbanks, en Alaska. (Radio-Canada)

Le président du conseil d’administration de l’Alaska, Dave Dalton, exprime dans le communiqué que son organisation cherche toujours des solutions à la situation financière précaire dans laquelle elle se trouve.

« Nous avons évalué ce qui est possible de faire pour la course 2021 et avons déterminé que ce qui est le plus plausible est de réduire et concentrer nos efforts et nos ressources sur une plus courte course en Alaska. »Dave Dalton, président, Yukon Quest International, Alaska

Au Yukon, la présidente du conseil d’administration canadien Bev Regier admet que les effets des restrictions entourant la pandémie se font sentir.

« Il y a d’une part de l’incertitude entourant la logistique essentielle à une course de 1600 kilomètres, mais nous remarquons également que nombre de commanditaires ont été touchés et risquent de ne pas pouvoir soutenir la course en 2021 de la même façon que par le passé. »Bev Regier, présidente, Yukon Quest International, Canada
Grande déception chez les conducteurs

Compétiteur depuis plusieurs années, Rob Cooke se désole de l’annonce faite, mais est d’avis que la décision est probablement la bonne, permettant peut-être la tenue de deux événements sportifs d’envergure.

Le Britannique Rob Cooke qui vit au Yukon a participé à six courses Yukon Quest. Il est photographié ici lors de la mi-course à Dawson en février 2020. (Steve Silva/Radio-Canada)
« De très nombreux conducteurs ont été touchés de plein fouet par la pandémie. Pendant l’été, plusieurs dépendent du tourisme pour soutenir leurs chenils. La tenue de ces courses leur permettra peut-être de se concentrer et se préparer pour leur tenue. »Rob Cooke, vétéran du Yukon Quest

Le vétéran espère tout de même que les restrictions de voyages seront assouplies à temps pour permettre la venue de touristes et amateurs de l’événement.

Une bonne décision

Pour Marcelle Fressineau, compétitrice et autrice de mémoires sur le Yukon Quest, la décision est la bonne dans les circonstances.

« Les conducteurs, on est très affectés, on n’a quasi pas de revenus. Ce sera beaucoup plus facile au niveau de la logistique et beaucoup moins de frais. »

Marcelle Fressineau croit qu’une pause permettra de préparer la prochaine longue course de façon appropriée. (Nelly Albérola/Radio-Canada/Archives)

Elle affirme que l’organisation avait sondé les compétiteurs potentiels avant de procéder à l’annonce.

« Ça ne nous étonne pas, non. Organiser une course comme ça quand on est dans le rouge, c’est vraiment difficile de tout remettre sur pied et surtout que l’année passée, il n’y a pas eu beaucoup de concurrents et on peut s’imaginer cette année qu’avec la COVID, il n’y en aurait pas eu plus. »

Marcelle Fressineau croit qu’une pause permettra de préparer la prochaine longue course de façon appropriée.

Claudiane Samson, Radio-Canada

Claudiane Samson, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *