À Yellowknife dans le Grand Nord canadien, l’hydrothérapie pour atténuer les douleurs de l’accouchement

Dès la fin de décembre, des baignoires seront utilisées à l’hôpital territorial Stanton de Yellowknife pour atténuer les douleurs durant l’accouchement. (Walter Strong/CBC)
Les baignoires des salles d’accouchement de l’hôpital territorial Stanton de Yellowknife dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) seront opérationnelles à la fin du mois de décembre pour aider à atténuer les douleurs des femmes au début de l’accouchement.

Les baignoires seront disponibles après plus d’un an et demi d’inutilisation. Elles ne permettront cependant pas pour l’instant de procéder à des accouchements dans l’eau. Rien n’a été dévoilé au sujet de la date à laquelle cela pourrait changer.

Dans un courriel, le porte-parole de l’autorité sanitaire des T.N.-O., David Maguire, a annoncé que les baignoires seront opérationnelles d’ici la fin du mois de décembre pour l’hydrothérapie, afin d’aider à soulager les douleurs et à fournir une relaxation pendant la phase de dilatation de l’accouchement.

Les baignoires, situées dans des salles d’accouchement modernes de l’étage du service d’obstétrique, font partie des nouveaux services qui seront offerts dans l’hôpital. Les salles d’accouchement ont été conçues en consultation avec des sages-femmes de Fort Smith.

Depuis un an et demi que l’hôpital est ouvert, les baignoires n’avaient jamais été utilisées. Selon l’autorité sanitaire, c’est parce qu’aucune politique n’avait été élaborée sur leur utilisation et que le personnel n’avait pas été formé.

Pour la doula (accompagnante à la naissance) Sabrina Flack, installée à Yellowknife, l’utilisation des baignoires va apporter des améliorations pour ses clientes.

« J’ai assisté à plusieurs naissances où je les ai regardées et je me suis dit : « Si seulement mes clientes pouvaient les utiliser en ce moment. Et je sais que beaucoup de mes clientes ont ressenti la même chose. »Sabrina Flack, résidente à Yellowknife

Mme Flack affirme que pendant les naissances auxquelles elle a assisté à Stanton, les baignoires étaient utilisées pour stocker les ballons d’accouchement et d’exercice.

Sabrina Flack, doula et nutritionniste holistique, dirige Moon Sprout Birthwork à Yellowknife. Elle dit que les baignoires pourraient aider ses clientes. (Sabrina Flack)

Elle est donc ravie que ses clientes aient bientôt accès aux effets bénéfiques de l’hydrothérapie. « Lorsqu’on est submergé dans de l’eau chaude, les muscles sont beaucoup plus aptes à se détendre. Ils sont capables de lâcher prise, c’est très apaisant », explique-t-elle.

Elle affirme aussi que l’eau peut créer un lien spirituel « incroyablement important lors du travail et de l’accouchement. »

Selon David Maguire, avant que les baignoires ne soient utilisables le mois prochain, un examen final des politiques et des procédures de fonctionnement aura lieu. Il ajoute que le personnel est actuellement formé pour les utiliser, mais que cette formation n’est pas encore terminée.

Avec les informations de Hilary Bird

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *