Des étudiants canadiens en architecture remportent deux prix internationaux pour leurs projets en Arctique

Le projet Nuuttuq vu de l’intérieur. (Université Laval)
Pour une deuxième année consécutive, le prestigieux concours annuel de l’American Institute of Architects (AIA), basé à Washington, a primé des étudiants en architecture de l’Université Laval pour leurs projets de construction d’un centre sportif et de loisirs écoresponsables dans le cadre d’un partenariat avec la communauté inuit d’Ikaluktutiak, au Nunavut.

Les étudiants ont tenté de proposer une nouvelle vision architecturale basée sur le savoir millénaire des Autochtones de la région, notamment les cycles lumineux des cinq saisons inuit. Ils ont également adapté les édifices à la faible consommation d’énergie dans des climats extrêmes.

« Cette méthodologie novatrice, par et pour la communauté, reconnaît les connaissances et aspirations des communautés inuites », ont déclaré les responsables. « Nous souhaitons développer des solutions architecturales basées sur des technologies frugales et robustes pour améliorer le bien-être dans l’Arctique. »

« La communauté inuite d’Ikaluktutiak est connue pour sa résilience et son adaptation aux nouvelles technologies : un avantage pour la réussite du projet, mais aussi pour les résidents afin d’atteindre leurs objectifs. »Équipe académique
Le projet Tupikhaq comprend notamment une salle de sport et une cuisine collective dotée de serres. (Université Laval)

Pour mener à bien la conception des projets, les étudiants et les professeurs se sont déplacés à Ikaluktutiak du 2 au 6 mars 2020. De là, ils ont mené des rencontres avec les représentants inuit pour discuter de leurs besoins concernant de nouvelles constructions.

La présence académique au Nunavut a été l’occasion de mettre sur pied des relevés environnementaux de bâtiments afin qu’elle puisse s’inspirer de la culture architecturale locale. Ainsi le projet baptisé Nuuttuq est un bâtiment qui exprime la notion de migration, de mouvement. Tandis que le projet Tupikhaq représente une construction en forme de pliage, inspirée des structures triangulées des tentes inuites utilisées durant la saison estivale.

Rappelons que le concours écologique de l’American Institute of Architects s’adresse aux étudiants des États-Unis, du Canada et du Mexique. Il est organisé en partenariat avec l’Association of Collegiate Schools of Architecture, un organisme américain dont l’objectif est de promouvoir l’enseignement et la recherche en architecture. C’est plus de 800 participants représentant près de 70 établissements universitaires, dont plusieurs écoles d’architecture prestigieuse, qui ont participé cette année à ce concours.

Ismaël Houdassine, Regard sur l'Arctique

Ismaël Houdassine est diplômé en journalisme de l’Université de Montréal. Il commence sa carrière comme reporter et journaliste culturel. Avant de rejoindre l’équipe de Radio-Canada, il a collaboré durant plusieurs années pour plusieurs médias, notamment l’Agence QMI et Le HuffPost.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.