Des élèves regardent un modèle d'ADN en classe. ©iStock/Django

La médecine personnalisée basée sur nos génomes a beaucoup de succès dans le monde

Share

Votre code génétique, sans égard à votre lieu de résidence ou encore au niveau de développement de votre pays, peut être la clé pour résoudre d’importants problèmes de santé. En fait, c’est déjà le cas… L’application de la génomique médicale chez les populations indonésienne, népalaise, chilienne, malaisienne, tanzanienne, argentine, chinoise, sri-lankaise et colombienne en est la preuve.

Le livre dont le titre en anglais est Genomic Medicine in Emerging Economies: Genomics for Every Nation veut démontrer que cette science médicale a non seulement transformé les systèmes de santé, mais aussi amélioré les soins aux patients dans ces sociétés.

Nous avons demandé à Catalina López Correa de nous raconter brièvement comment et pourquoi cet ouvrage avait été conçu à l’origine. Voici sa réponse en vidéo :

Le livre Médecine génomique dans les pays aux économies émergentes : la génomique pour toutes les nations (traduction libre), dont l’une des auteurs est la Dre Catalina López-Correa, s’adresse principalement aux généticiens médicaux, aux chercheurs en génomique et aux travailleurs de la santé publique en donnant des exemples des outils et des voies de traitement. C’est aussi un livre pour tous parce que, croit Catalina López-Correa, la génomique médicale concerne l’avenir de tout le monde, littéralement.

L’ouvrage présente des exemples concrets de réussite de la mise en œuvre de la génomique médicale dans les populations indonésienne, népalaise, chilienne, malaisienne, tanzanienne, argentine, chinoise, sri-lankaise et colombienne, entre autres;

Aussi, établit des précédents clairs sur la façon dont les technologies génomiques peuvent être accessibles aux nations ayant des moyens limités et un soutien financier pour les soins de santé.

Biographie professionnelle de Catalina López-Correa

Dre Catalina López-Correa directrice scientifique et vice-président de Genome BC. Elle a plus de 20 ans d’expérience internationale dans les secteurs universitaire et privé. Avant de se joindre à Génome C.-B., Dre López-Correa a été directrice scientifique et vice-présidente des affaires scientifiques de Génome Québec, où elle a participé dans le développement d’équipes compétitives pour des projets de recherche nationaux et provinciaux visant à rehausser le profil de la génomique canadienne sur la scène mondiale.

Elle a occupé des postes de recherche de haut niveau au sein du géant pharmaceutique Eli Lilly et du célèbre laboratoire de génétique deCODE en Islande.

Dans le cadre de son engagement en faveur du développement international, Catalina López-Correa a mené plusieurs initiatives visant à prouver l’impact de la génomique dans les pays en développement. Depuis 2002, elle est évaluatrice de grands projets multinationaux financés par la Commission européenne et a été récompensée par plusieurs prix nationaux et internationaux.

Dre  López-Correa est titulaire d’un diplôme de médecine de l’UPB en Colombie, d’une maîtrise en génétique humaine de l’Université Paris V en France, d’un doctorat en sciences médicales de la KULeuven en Belgique et d’un mini MBA de l’Université McGill au Canada.

Parmi ses récompenses, elle a été décorée du Prix de l’Ordre national du mérite au grade d’officier par le président de la République de Colombie, Juan Manuel Santos Calderon, en 2013. Cette distinction a été décernée à Mme López-Correa pour sa carrière professionnelle et universitaire exceptionnelle et pour ses contributions scientifiques dans le domaine de la génomique au Canada.

Pour en savoir plus : 

Des chercheurs canadiens utilisent l’ADN comme arme de lutte contre le cancer

Machines intelligentes et santé : la recherche post-génomique en plein essor au Canada

La génomique au service de la préservation de l’environnement au Canada
Share
Mots-clés : , , ,
Publié dans :

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*