L’Orchestre symphonique de Montréal se produira dans des communautés autochtones

Share
Le chef d’orchestre Kent Nagano dirigeant l’Orchestre symphonique de Montréal. (Radio-Canada)
L’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) s’arrêtera dans trois villages inuits, une communauté crie et deux communautés innues, du 9 au 19 septembre, pour y présenter une série de concerts.

Kent Nagano et les musiciens de l’OSM commenceront leur tournée par le Nunavik. Des arrêts sont prévus à Kuujjuaq, à Salluit et à Kuujjuarapik.

Leur périple se poursuivra dans la communauté crie d’Oujé-Bougoumou et dans les communautés innues de Mashteuiatsh et de Uashat mak Mani-Utenam.

L’OSM y interprétera l’opéra de chambre Chaakapesh : le périple du fripon, de l’auteur cri-canadien Tomson Highway et du compositeur canadien Matthew Ricketts, inspiré d’une légende autochtone.

Une œuvre en cinq langues

L’opéra mettra en vedette le baryton Geoffroy Salvas et le ténor Owen McCausland dans les rôles chantés en cri, ainsi que Florent Vollant et Akinisie Sivuarapik à la narration, respectivement en innu et en inuktitut.

Des artistes locaux issus de chaque communauté visitée ont également été invités à collaborer.

Pour Kent Nagano, ce voyage permettra de repousser « les frontières physiques et artistiques de nos pratiques pour créer et mettre en commun des œuvres exceptionnelles ».

La tournée de l'Orchestre symphonique de Montréal
Kuujjuaq – 10 septembre
Salluit – 12 septembre
Kuujjuarapik – 14 septembre
Oujé-Bougoumou – 17 septembre
Mashteuiatsh – 18 septembre
Uashat mak Mani-Utenam – 19 septembre

Si Chaakapesh : le périple du fripon a été commandé spécialement pour la tournée, l’opéra sera également présenté en première mondiale à Montréal lors des concerts d’ouverture de la 85e saison de l’OSM, les 6 et 8 septembre.

En nouant un dialogue avec différentes traditions, nous suscitons de nouvelles attentes à l’égard des orchestres symphoniques du XXIe siècle tout en répondant au mieux à un urgent besoin d’offrir des espaces de médiation et de réconciliation entre les populations autochtones et non autochtones. Kent Nagano, directeur musical de l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM)
Un documentaire aussi

Le producteur Roger Frappier et une équipe de MAX FILMS (Hochelaga, terre des âmes) suivront l’OSM et ses collaborateurs à travers les étapes préparatoires de la tournée, ainsi que durant les activités d’échanges culturels dans le but de tourner un documentaire.

Ce n’est pas la première fois que l’OSM se rend dans le nord de la province. En 2008, Kent Nagano et sept musiciens s’étaient rendus au Nunavik pour interpréter L’histoire du soldat, d’Igor Stravinsky en inuktitut.

Share
Espaces autochtones, Radio-Canada

Espaces autochtones, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur les Autochtones au Canada, visitez le site d’Espaces autochtones.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *