Une compagnie aérienne veut faciliter le transport de patients isolés dans le Grand Nord canadien

Le module Epishuttle permet d’isoler les patients contagieux pour éviter la transmission d’une maladie durant le transport d’une communauté isolée vers un centre hospitalier. (Melody Bishop/Fournie)
Une compagnie aérienne de Winnipeg utilise un nouvel outil de fabrication norvégienne pour transporter des malades vivant dans les communautés éloignées du Manitoba et du Nunavut.

Avec l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 dans des communautés isolées dans le nord du pays et des provinces, la compagnie Keewatin Air explique qu’elle a voulu trouver un mécanisme permettant de transporter des personnes vulnérables vers des centres hospitaliers en toute sécurité.

La compagnie manitobaine s’est ainsi tournée vers l’entreprise norvégienne de transport aérien médical Epiguard et son module de transport de patients Epishuttle. Transports Canada a certifié l’utilisation du module dans les avions Pilatus PC-12 de Keewatin Air.

Le module, qui peut transporter un seul patient, évite la transmission du virus pendant un trajet en comptant sur un système de pression négative. Le personnel soignant accompagnant le malade est ainsi protégé de la contamination.

Selon Melody Bishop, une membre de l’équipe d’évacuation sanitaire de Keewatin Air, il était important d’avoir cet outil pendant la pandémie.

« Cela nous assure que le virus ne se transmet pas pendant les longs voyages entre des communautés isolées et les hôpitaux », explique-t-elle.

« Ces communautés ont très peu d’infrastructures, c’est toujours un défi pour elles d’offrir des soins. »Melody Bishop, membre de l’équipe d’évacuation sanitaire de Keewatin Air
En novembre, une simulation a été organisée au Centre des sciences de la santé afin d’apprendre au personnel médical à utiliser le module Epishuttle. (Melody Bishop/Fournie)
Des actions à grande échelle

Melody Bishop affirme que son entreprise a mis son équipement à la disposition du gouvernement manitobain et qu’elle est en contact avec les responsables de la santé publique du Nunavut et de l’Alberta.

« Nous n’avons pas encore eu de demande d’utilisation, mais le gouvernement du Nunavut est au courant que ce service est opérationnel », précise Mme Bishop.

En novembre, le personnel de Keewatin Air et celui du Centre des sciences de la santé de Winnipeg ont eu droit à une formation sur l’utilisation du nouvel outil.

La compagnie continue d’offrir une formation à grande échelle au Nunavut, au Manitoba et dans le reste du Canada.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.