Jolie roche à couper le souffle :  des millions de victimes pendant des générations à venir

Share

Vos cinq animateurs vous invitent cette semaine à débattre des dangers que nous courrons, tous les jours, en raison de la présence d’amiante dans nos bâtiments et dont notre pays était jusqu’à tout récemment le principal exportateur dans le monde. Ce matériau fibreux isolant est la première cause de cancer professionnel au pays, et il pourrait faire jusqu’à 100 000 morts en France d’ici 2050. Le danger de l’amiante est-il sous-estimé?

Regardez Tam-Tam Canada du vendredi 23 novembre 2018 – 37:49

Découvrez nos archives sur le même sujet

Interdiction de l’amiante : le Canada adopte de nouvelles règles minées par plusieurs exemptions.
En 2016, le gouvernement de Justin Trudeau avait initialement interdit complètement l’amiante. Or, de nouveaux règlements comportent une série d’exemptions pour permettre aux militaires, aux installations nucléaires et aux usines de chlore et de soude caustique de continuer à utiliser la substance dangereuse pour la santé pulmonaire et pour plusieurs années à venir.

L’étau se resserre sur l’amiante au Canada, mais il ne sera pas complètement interdit
Le gouvernement canadien convient maintenant qu’après des décennies d’utilisation, le minerai se retrouve dans des dizaines de milliers d’immeubles et de résidences au Canada. Mais le risque pour la santé, selon le gouvernement canadien, est considéré comme faible si le produit, utilisé par exemple comme isolant, est laissé en place sans qu’on y touche.

Canada : la décision d’interdire l’amiante crée la discorde avec les milieux industriels
On propose d’utiliser les résidus de l’amiante à d’autres fins en les mélangeant à d’autres substances comme le ciment pour produire des tuyaux rigides pour les égouts et les aqueducs. C’est le cas en ce qui concerne par exemple le chrysotile, un minéral fibreux, naturel, souple et blanchâtre. Cette substance mélangée à de la résine permet également de produire des sabots de freins.

Le magnésium pourrait relancer l’économie de la région de l’amiante au Québec 
Des décennies d’extraction d’amiante chrysotile au Québec ont généré des millions de tonnes de résidus qui contiennent en moyenne de 23,3 % de magnésium métallique, une occasion d’affaire exceptionnelle pour toute l’industrie de l’extraction du métal et pour Alliance Magnésium inc.

Interdiction totale d’ici 2018 de l’amiante au Canada! Vraiment?
L’interdiction totale de l’amiante et une nouvelle réglementation des codes fédéraux du bâtiment ont été annoncées en 2016. On interdisait déjà l’amiante dans les nouvelles constructions et les rénovations parce que les cancers liés à l’amiante continuent de nuire aux familles canadiennes et représentent un fardeau important pour notre système de soins de santé. On promettait alors qu’il serait de plus interdit d’importer des produits contenant de l’amiante.

Voici notre meilleure offre cette semaine

Malgré un durcissement marqué, la majorité des Canadiens voit l’immigration d’un bon œil
Les Canadiens sont susceptibles d’être positifs à l’égard de l’immigration et de son incidence sur l’amélioration de la qualité de vie au Canada. Cependant, selon une nouvelle recherche, les opinions semblent s’être un peu durcies depuis février en ce qui concerne le niveau global de l’immigration, sa contribution à l’économie, et peut-être surtout la légitimité de certains réfugiés. Une question sur laquelle le public a été divisé également ces dernières années.

De nouveaux arguments pour et contre les patrons qui rejettent le télétravail de leurs employés
Malgré la popularité croissante du télétravail dans les pays industrialisés, les gestionnaires canadiens ne croient pas que des employés effectuant du télétravail seront réellement productifs à la maison. Plusieurs rejettent d’emblée l’idée en faisant valoir une résistance des autres employés au bureau, car ils ne pourraient pas bénéficier de ce traitement de faveur. Ils ont tort et voici pourquoi.

Exposition Textile Narratives à Vancouver : les tissus racontent des histoires
Depuis des milliers d’années, les artistes et les sociétés ont utilisé les textiles pour raconter des histoires. Le North Van Arts, un organisme culturel communautaire à but non lucratif à Vancouver, a mis en place Textile Narratives, une exposition d’oeuvres faites en tissus et en d’autres matières comme la laine ou l’étoffe.

Images de la semaine

Share
Catégories : Économie, International, Politique, Santé
Mots-clés : , , , , , , ,

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

@*@ Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères restants

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.

Nétiquette »

Quand vous vous exprimez dans le cadre d'une tribune, vous devez être aussi courtois que si vous parliez à quelqu'un face à face. Les insultes et attaques personnelles ne seront pas tolérées. Ne pas être d'accord avec une opinion, une idée ou un événement est une chose, mais manquer de respect envers autrui en est une autre. Les grands esprits ne se rencontrent pas toujours, et c'est bien là l'intérêt des tribunes!

La nétiquette est l'ensemble des règles de conduite régissant le comportement des internautes. Avant d'intervenir dans une tribune, il est important d'en prendre connaissance. Sinon, on risque l'expulsion!

  1. Les tribunes de RCInet.ca ne sont pas anonymes. Au moment de s'inscrire, les utilisateurs sont tenus d'indiquer leurs nom, prénom et lieu de résidence, qui s'afficheront au moment de la publication de leur commentaire. RCInet.ca se réserve le droit de ne pas publier un commentaire s'il existe un doute quant à l'identité de son auteur.
  2. L'usurpation de l'identité d'autrui dans l'intention d'induire en erreur ou de causer un préjudice est une infraction grave passible d'expulsion.
  3. Les tribunes de Rcinet.ca sont ouvertes à tous, quels que soit l'âge, l'origine ethnique, la religion, le sexe ou l'orientation sexuelle.
  4. Les propos diffamatoires, haineux, racistes, xénophobes, homophobes, sexistes ou disgracieux envers l'origine ethnique, l'appartenance à une religion ou à un groupe d'âge ne seront pas publiés.
  5. Dans Internet, les majuscules équivalent aux cris et peuvent être interprétées comme de l'agressivité, ce qui est plutôt désagréable pour vos interlocuteurs. Tout message contenant un ou des mots écrits en majuscules (à l'exception des sigles et des acronymes) sera rejeté. Il en sera de même pour les messages contenant un ou des mots en caractères gras, italiques ou soulignés.
  6. Le langage vulgaire, obscène ou malveillant est interdit. Les tribunes sont des lieux publics, et vos propos pourraient heurter certains internautes. Les personnes faisant usage d'un langage grossier seront expulsées.
  7. Le respect mutuel est de mise entre les utilisateurs. Ainsi, il est interdit d'injurier, de menacer ou de harceler un utilisateur. Vous pouvez exprimer votre désaccord avec une idée sans attaquer quiconque.
  8. L'échange d'arguments et de vues contradictoires est un élément clé d'un débat sain, mais il ne doit pas prendre la forme d'un dialogue ou d'une discussion privée entre deux participants qui s'interpellent sans égard aux autres participants. Les messages de ce type ne seront pas affichés.
  9. Radio Canada International diffuse en cinq langues. Les échanges dans les forums doivent se faire dans la même langue que le contenu que nous publions. L'usage d'autres langues, à l'exception de quelques mots, est interdit. Les messages sans rapport avec le sujet ne seront pas publiés.
  10. L'envoi de messages à répétition nuit aux échanges et ne sera pas toléré.
  11. L'insertion d'images ou de tout autre type de fichier dans les commentaires est interdite. L'inclusion d'hyperliens vers d'autres sites est permise, à condition qu'ils respectent la nétiquette. Toutefois, Radio Canada International n'est aucunement responsable du contenu de ces sites.
  12. La copie d'un texte d'autrui, même avec référence à son auteur, est inacceptable si cet extrait constitue la majeure partie du commentaire.
  13. La publicité et les appels à la mobilisation, sous quelque forme que ce soit, sont interdits dans les tribunes de Radio Canada International.
  14. Tous les commentaires et autres types de contenus sont modérés avant publication. Radio Canada International  se réserve le droit de ne pas publier les messages des internautes.
  15. Radio Canada International se réserve le droit de fermer une tribune à tout moment, sans préavis.
  16. Radio Canada International se réserve le droit de modifier ces règles de conduite (nétiquette) en tout temps, sans préavis.
  17. En participant à ses tribunes, vous autorisez Radio Canada International à publier vos commentaires sur la toile pour un temps indéfini. Cela suppose aussi que ces messages seront indexés par les moteurs de recherche d'Internet.
  18. Radio Canada International  n'est nullement tenue de retirer vos messages du web, si un jour vous en faites la demande. Nous vous invitons donc à bien réfléchir à vos propos et aux conséquences de leur publication.

*