Une nouvelle loi pour stopper les « faux » réfugiés

1 / 1817
Des réfugiés syriens traversent le Tigre pour atteindre le Kurdistan irakien Photo : Reuters

Le 28 juin 2012, le Canada a adopté une nouvelle « Loi sur les réfugiés au Canada visant à protéger le système d’immigration du Canada ».

Le Canada occupe le 8e rang dans le monde en tant que destination de premier choix pour les demandeurs d’asile. Les États-Unis, la France et l’Allemagne prennent les trois premières places. Mais l’actuel gouvernement canadien juge excessives un bon nombre de ces demandes d’asiles.

La loi C-31 met l’accent sur le dépistage des demandes de refuge que le gouvernement juge non fondées et le renvoi rapide des demandeurs d’asile déboutés.

Trouver refuge au Canada devient maintenant beaucoup plus difficile pour certaines catégories de réfugiés.

Jason Kenny est aujourd'hui ministre canadien des Affaires étrangères. Il est à l'orgine de la nouvelle loi canadienne sur les réfugiés. Photo : Radio-Canada

Jason Kenney est aujourd’hui ministre canadien du Multiculturalisme. Il est à l’origine de la nouvelle loi canadienne sur les réfugiés. Photo : Radio-Canada

« Lorsque 500 personnes arrivent d’un seul coup, nous sommes obligés de contrôler leurs motifs de détention après 48 heures, 7 jours et 30 jours. La Commission de l’immigration et du statut de réfugié perd un temps fou à gérer ce système de portes tournantes, alors qu’elle devrait en priorité identifier ces gens et établir la validité de leurs propos. » – Jason Kenney, ancien ministre canadien de l’Immigration.

Michèle Vatz-Laroussi

Elle est professeure titulaire à l’école de travail social de l’Université de Sherbrooke.

À lire aussi : 

La nouvelle loi canadienne des réfugiés impose des délais trop courts aux réfugiés

Des pays non sécuritaires pour les réfugiés malgré les prétentions du Canada

Le Canada retire ses soins de santé gratuits à des milliers de réfugiés

Lorsque les préjugés envers les réfugiés teintent notre aide

La diplomatie pèse parfois sur le dos des réfugiés 

One comment on “Une nouvelle loi pour stopper les « faux » réfugiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *