Approbation environnementale du projet minier Nechalacho de terres rares dans les TNO

Avalon croit que le projet Nechalacho pourrait créer 300 emplois. (CBC)
Avalon croit que le projet Nechalacho pourrait créer 300 emplois. (CBC)

Le Conseil de révision environnementale du Mackenzie approuve le démarrage du projet minier Nechalacho Avalon terres rares à une centaine de kilomètres à l’est de Yellowknife.

La société Avalon veut mettre sur pied un projet minier à Thor Lake et un projet secondaire d’usine de traitement du minerai à Pine Point. Elle entend également expédier son concentré chimique par rail vers une raffinerie aux États-Unis.

Dans un communiqué récent, le Conseil de révision environnementale du Mackenzie arrive à la conclusion que ce projet aurait des impacts environnementaux négatifs assez sérieux mais qu’ils seraient sensiblement réduits par certaines mesures mises de l’avant.

Il s’agit de mesures telles :

  • Bien contrôler les eaux usées afin d’en minimiser l’impact sur l’environnement immédiats de la mine et de son usine de traitement du minerai;
  • Exiger un plan et une aire de protection environnementale et la capacité d’y effectuer des contrôles précis;
  • Exiger la signature d’une entente socio-économique avec le gouvernement des TNO avant le début de toute construction.
  • Selon Avalon, le site de Nechalacho représente le plus grand dépôt minier de terres rares encore non-développé sur Terre.

Le président d’Avalon, Don Bubar, affirme de son côté qu’un projet du genre ne pourrait être que bénéfique pour les TNO. « Les terres rares sont des minéraux essentiels au développement et la commercialisation de plusieurs nouvelles technologies. Qu’on pense aux produits électroniques modernes, aux systèmes d’efficacité énergétique dans les automobiles. Nous en aurons de plus en plus besoin et il y a très peu de dépôts de terres rares à l’extérieur de la Chine. »

Avalon croit que le projet Nechalacho pourrait créer 300 emplois.

Il y a tout de même une certaine opposition au projet. Le conseil de bande de la première nation Dene Yellowknives a voté une motion affirmant « ne pas approuver le développement du projet Thor Lake sur les terres du chef Drygeese » soulignant le manque de consultation auprès de la nation.

Une étude de faisabilité rendue publique en avril souligne que le projet Nechalacho coûterait au bas mot 1,5 milliard de dollars en fais opérationnels. Avalon doit aussi trouver un acheteur pour son minerai raffiné.

C’est le gouvernement fédéral canadien qui aura le dernier mot dans ce dossier à savoir si oui ou non le projet minier Nechalacho pourra aller de l’avant.

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.