Dawson City : le chef pompier veut des détecteurs de fumée et de CO partout cet hiver

Cinq personnes sont mortes empoisonnées au monoxyde de carbone dans cette maison du quartier Porter Creek de Whitehorse le 29 janvier 2012.  (CBC)
Cinq personnes sont mortes empoisonnées au monoxyde de carbone dans cette maison du quartier Porter Creek de Whitehorse le 29 janvier 2012. (CBC)

 

Le chef pompier de Dawson City au Yukon veut que tous les édifices et résidences de la ville aient un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone cet hiver.

Un manufacturier a déjà offert gratuitement 150 détecteurs.

Jim Regimbal, qui est également président de l’Association des chefs pompiers du Yukon, croit qu’il peut trouver d’autres donneurs pour les centaines d’autres détecteurs nécessaires pour protéger tous les édifices de la ville.

Il dit que trop souvent les pompiers découvrent après un feu que la résidence ou l’édifice n’était pas protégé adéquatement.

Ils espèrent pouvoir vérifier tous les bâtiments de Dawson City et tous les détecteurs qui s’y trouvent au cours des prochains mois, explique le chef pompier.

Jim Regimbal note que pour se faire, les pompiers auront besoin de la coopération des résidents.

« Comme il s’agit de sauver des vies, je ne crois pas que cette coopération sera trop difficile à obtenir », a-t-il ajouté.

L’Association des chefs pompiers du Yukon a d’ailleurs adopté une motion afin de donner un coup de main aux efforts de financement pour ce programme.

En janvier 2012, une famille de quatre et leur chambreur ont perdu la vie empoisonnés au monoxyde de carbone dans une résidence de Porter Creek.

EN COMPLÉMENT

DOSSIERZone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.