Nunavik : Pauline Marois demande à Ottawa de prendre ses responsabilités

La première ministre Pauline Marois en visite à Kuujjuaq, au Nunavik. (Radio-Canada)
La première ministre Pauline Marois en visite à Kuujjuaq, au Nunavik. (Radio-Canada)
La première ministre du Québec, Pauline Marois, interpelle Ottawa dans le dossier des Inuits du Nord-du-Québec en lui demandant de prendre ses responsabilités envers ces communautés.

De passage à Kuujjuaq, au Nunavik, pour annoncer l’investissement d’un million de dollars sur trois ans pour l’entretien des quais maritimes reliant les diverses communautés autochtones de la région, Mme Marois a demandé au gouvernement fédéral d’en faire davantage afin d’améliorer la qualité de vie des Autochtones.

L’un des principaux problèmes des Inuits demeure le manque de logement. Les maisons surpeuplées sont monnaie courante au Nunavik et la première ministre insiste pour que le gouvernement fédéral en fasse davantage en cette matière. « Ils ont par le passé, dans des ententes à coûts partagés, participé au support à la communauté. Il me semble qu’ils ont une responsabilité à cet égard. »

« Je crois qu’Ottawa ne peut pas rester insensible aux besoins que ces communautés ressentent. » — Pauline Marois

La première ministre Marois a ainsi demandé à son ministre délégué aux Affaires intergouvernementales et responsable de la région du Nord-du-Québec, Alexandre Cloutier, de travailler à l’élaboration d’un montage financier à coûts partagés dans l’espoir de s’entendre avec Ottawa.

Mme Marois a également annoncé que son gouvernement s’impliquera afin d’assurer un service Internet dans la région. C’est au président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, qu’incombera la tâche d’étudier les propositions de la Municipalité régionale de canton (MRC) de l’Administration régionale Kativik afin d’étudier les meilleurs moyens pour améliorer le service.

Mme Marois a annoncé, jeudi, un programme de cinq millions de dollars afin d’atténuer les effets de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation au Nunavik. Cette mesure vise à rendre plus abordable le prix de certains biens dans cette région éloignée des grands centres urbains.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *