Le plus jeune et le plus grand des territoires du Canada a un nouveau premier ministre

Carte du Nunavut. Le Nunavut, plus grand que le Mexique, couvre 2 093 190 km2 soit 1/5 de toute la superficie du Canada. (Radio-Canada)
Carte du Nunavut. Le Nunavut, plus grand que le Mexique, couvre 2 093 190 km2 soit 1/5 de toute la superficie du Canada.
(Radio-Canada)
Peter Taptuna devient le prochain premier ministre du Nunavut

Les députés nouvellement élus de la législature du Nunavut viennent de choisir Peter Taptuna comme prochain premier ministre du territoire nordique.

M. Taptuna est un ancien mineur et employé de plateforme maritime pétrolière. Il a occupé plusieurs postes au sein du précédent gouvernement, notamment celui de vice-premier ministre alors que le Nunavut était dirigé par une femme : Eva Aariak qui a perdu son siège lors des récentes élections.

Le nouveau premier ministre du Nunavut Peter Taptuna devra gérer une série de problèmes sociaux, dont les taux de suicide et d’agressions sexuelles les plus élevés au Canada. (Bill Braden / La Presse Canadienne)
Le nouveau premier ministre du Nunavut Peter Taptuna devra gérer une série de problèmes sociaux, dont les taux de suicide et d’agressions sexuelles les plus élevés au Canada. (Bill Braden / La Presse Canadienne)
Aide-mémoire…
  • « Nunavut » signifie « notre terre » en inuktitut, la langue des Inuits.
  • Le Nunavut est né de la séparation des immenses Territoires du Nord-Ouest le 1er avril 1999, par la Loi sur le Nunavut et la Loi concernant l’accord sur les revendications territoriales du Nunavut.
  • C’est maintenant un territoire politique distinct au Canada.
  • En 2009, la population du Nunavut était estimée à 31 556 habitants, dont 25 000 Inuits.
Un vote consensuel selon la tradition des Inuits

Les candidats aux élections territoriales se présentent en tant qu’individus, et non sous la bannière d’un parti.

En vertu de la structure non partisane du gouvernement du Nunavut, les députés ont donc sélectionné non seulement leur nouveau premier ministre, mais aussi chacun des membres qui siégeront au cabinet.
Les députés non choisis pour siéger au sein du cabinet agiront alors comme une force d’opposition.

Le premier ministre du Nunavut devra retrousser ses manches

La population du Nunavut est touchée par des problèmes sociaux importants : chômage, pénurie de logements, délinquance, alcoolisme, suicides. Une des causes du chômage est l’importance des langues anglaise et française sur le marché du travail de la région, que les Nunavummiuts parlent peu, souhaitant continuer à utiliser leur langue propre, l’inuktitut.

M. Taptuna devra entre autres transformer les immenses réserves minières du Nunavut en une économie plus diversifiée et respectueuse de l’environnement.

D’ici 2015, de nouvelles mines devraient être en construction.

Site d’une mine abandonnée au Nunavut. Selon le Conference Board du Canada, un organisme indépendant de prévision économique, le territoire du Nunavut pourrait profiter en 2015 d’un taux de croissance économique de 3,7 %  (CBC)
Site d’une mine abandonnée au Nunavut. Selon le Conference Board du Canada, un organisme indépendant de prévision économique, le territoire du Nunavut pourrait profiter en 2015 d’un taux de croissance économique de 3,7 %
(CBC)
Le premier ministre Taptuna devra aussi gérer une série de problèmes sociaux

L’éducation et les faibles taux de diplomation au secondaire devraient se retrouver au centre des préoccupations du nouveau gouvernement du Nunavut.

« L’éducation est une clé pour sortir de la pauvreté », a dit M. Taptuna avant son élection.

Environ 40 % des Nunavummiuts ont moins de 15 ans. (Sean Kilpatrick/ The Canadian Press)
Environ 40 % des Nunavummiuts ont moins de 15 ans. (Sean Kilpatrick/ The Canadian Press)
Un peu d’histoire…
L’histoire écrite du Nunavut commence en 1576
L’exploration Martin Frobisher, dirigeant à cette époque une expédition pour trouver le passage du Nord-Ouest, crut avoir découvert du minerai d’or près de l’actuelle baie de Frobisher sur la côte de l’île de Baffin.
Le minerai s’avéra sans valeur, mais Frobisher fut le premier Européen à rentrer en contact avec les Inuit.
D’autres explorateurs vinrent au xviie siècle en quête du Passage du Nord-Ouest, dont Henry Hudson et William Baffin.
Pendant la période de colonisation par les Canadiens, les Inuits ont été contraints à la sédentarisation à l’aide de méthodes coercitives, dont le massacre des chiens esquimaux. Les derniers massacres remonteraient au début des années 1960.
Des négociations pour un accord sur les revendications territoriales commencèrent entre le gouvernement canadien et les Inuits du Canada en 1976.
Stéphane Parent, Radio Canada International

Stéphane Parent, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *