Russie: les membres de Greenpeace arrêtés sont transférés à Saint-Pétersbourg

Share
Une partie de l’équipage de l’Arctic Sunrise, le 9 septembre dernier.  (Denis Sinyakov / La Presse Canadienne)
Une partie de l’équipage de l’Arctic Sunrise, le 9 septembre dernier. (Denis Sinyakov / La Presse Canadienne)

 

Les 30 personnes arrêtées à la suite d’une manifestation de Greenpeace près d’une plate-forme pétrolière dans l’Arctique ont été transférées à Saint-Pétersbourg.

Le Montréalais Alexandre Paul et l’Ontarien Paul Ruzycki, de Port Colborne, se trouvaient parmi les personnes à bord du navire battant pavillon néerlandais.

Les autorités russes ont confirmé mardi que les 28 militants, un photographe russe et un vidéaste britannique étaient arrivés de la ville de Mourmansk dans un wagon de train scellé.

Le navire de Greenpeace Arctic Sunrise a été saisi par les gardes-côtes russes après que ses militants eurent organisé une manifestation près de la plate-forme pétrolière appartenant à la société étatique Gazprom, le 18 septembre.

En raison de la pression internationale, la Russie a abandonné les accusations de piraterie contre les 30 militants qui sont désormais accusés d’hooliganisme.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *