Overdoses de médicaments sous ordonnance: un problème croissant dans les Territoires du Nord-Ouest

Share
Overdose avec médicaments sur ordonnance dans les TNO (iStock)
Overdose avec médicaments sur ordonnance dans les TNO (iStock)
Dans un rapport déposé la semaine dernière, la coroner en chef des Territoires du Nord-Ouest atteste qu’une dame du hameau d’Aklavik, Arlene Carmichael, avait ingurgité des médicaments de neuf ordonnances différentes quand elle est décédée accidentellement d’une overdose à 47 ans.

C’est le fils de madame Carmichael qui l’a retrouvée morte dans sa résidence en décembre 2012.

La coroner en chef du territoire, Cathy Menard, affirme que ce décès s’inscrit au cœur d’un problème de plus grande envergure dans les TNO.

« De 2009 à 2012, dit-elle, nous avons recensé 17 cas d’overdose suite à la prise de médicaments obtenus sur ordonnance et en vente libre. Dans certains cas, il s’agissait de combinaison des deux.

Arlene Carmichael souffrait de plusieurs maladies selon son dossier médical et réclamait souvent des médicaments, narcotiques ou sédatifs.

Bien que, dans son analyse, la coroner en chef souligne que, d’après elle, madame Carmichael ait reçu d’excellents soins, elle ajoute que les médecins des Territoires du Nord-Ouest, tout comme ceux d’ailleurs au Canada, doivent maintenant faire face à un problème en forte croissance, celui du manque de formation et d’expertise dans la gestion de la prescription des opiacés.

Le rapport de la coroner en chef contient sept recommandations au gouvernement dont, un meilleur système de monitoring des patients qui reçoivent des ordonnances de ces types de médicaments.

La sous-ministre de la Santé des TNO, Debbie DeLancey souligne qu’un projet de loi est à l’étude pour mettre à jour la législation actuelle. Par contre, cela risque de prendre encore une année avant d’être complété.

Share
Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Raymond Desmarteau, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *