Yukon : les chasseurs peinent à trouver les bisons

(iStock)
(iStock)
La chasse au bison du Yukon se termine le 31 mars et beaucoup moins de bêtes ont été abattues que prévu.

Il n’y a pas de limite sur le nombre de permis de chasse pour le bison et plus de 900 ont été vendus cette année. Toutefois, seulement 69 bêtes ont été prises à ce jour cet hiver.

Ce sont des animaux imprévisibles, explique le biologiste d’Environnement Yukon, Tom Jung. « Une chose qui est typique des bisons, c’est que d’année en année c’est toujours différent », dit-il.

Celui-ci vient de passer quelques semaines à poser des colliers émetteurs à des bisons du troupeau et confirme que les chasseurs ont raison de se plaindre qu’ils sont difficiles à trouver.

« Ce que nous voyons là-bas, ce sont des conditions qui sont plus typiques du début avril quand il n’y a pas beaucoup de neige au sol et que beaucoup de collines sont dénudées et il est donc difficile pour les chasseurs de s’y rendre pour attraper un bison », explique Tom Jung.

Des vols pour trouver le troupeau étaient prévus plus tôt cette semaine et une carte permettant aux chasseurs d’avoir une meilleure idée où trouver leur proie devrait être disponible sous peu sur le site du gouvernement du Yukon.

Cette carte donne une idée générale d’où se trouve le troupeau sans toutefois le localiser précisément, car les bisons se déplacent beaucoup.

Les chasseurs ont 10 jours pour rapporter leur prise et 15 jours après la fin du mois où la bête a été tuée pour remettre l’os de la mâchoire inférieure de la bête à Environnement Canada.

D’après les informations recueillies par Vic Istchenko.

EN COMPLÉMENT

DOSSIER – Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Une réflexion sur “Yukon : les chasseurs peinent à trouver les bisons

  • dimanche 23 mars 2014 à 11:28
    Permalien

    Une carte de localisation ?????? Pourquoi quelle raison??

    Répondre
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Répondre à cécile Annuler la réponse

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.