« Pattes de caribou » est attendu à Whitehorse

brad-firth-course_sn635Le coureur de longue distance Brad Firth, surnommé Pattes de caribou, devrait arriver mardi à Whitehorse au terme d’une course de 1200 kilomètres depuis son départ d’Inuvik, aux Territoires du Nord-Ouest, le 2 avril dernier.

Le Ténois s’oppose au projet d’aménagement du bassin hydrographique de la rivière Peel, aux abords duquel ses ancêtres Gwetch’In ont grandi.

La décision du gouvernement du Yukon d’ouvrir le bassin hydrographique au développement minier a suscité la colère du coureur et de certains membres de sa famille. Brad Firth explique que c’est ce qui l’a en partie motivé à faire cette course.

« Je suis plein d’espoir et très inquiet. Ces courses et tout ce soutien garderont l’espoir vivant. »
— Brad Firth

Il a reçu quelque 200 lettres d’appui, et de nombreux jeunes ont couru avec lui tout au long de son périple. Cet appui lui a permis d’affronter les blizzards et les tempêtes qui ont ponctué le chemin entre Inuvik et Whitehorse.

La course lui a sauvé la vie

L’enjeu du bassin de la rivière Peel lui tient à cœur, mais Brad Firth dit aussi que la course lui a d’abord sauvé la vie, en lui permettant de mettre fin à sa dépendance.

« J’ai été dépendant aux drogues. »
— Brad Firth

Lors de son séjour dans le Downtown Eastside de Vancouver, il dit que courir lui a permis de s’enfuir des policiers plus d’une fois. « Je courais d’une mauvaise façon et mon corps m’a dit que c’était assez, ça va lâcher et a commencé à me dire de courir d’une bonne façon », explique-t-il.

Le sportif entend maintenant retourner à Vancouver pour entreprendre une autre course à destination d’Inuvik.

D’après un reportage de Claudiane Samson, à ne pas manquer au Téléjournal Colombie-Britannique/Yukon

EN COMPLÉMENT
DOSSIER – Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.