Les estampes inuites inspirent un jeu vidéo

Share
(Pinnguaq)
Une capture d’écran d’un jeu conçu par Pinnguaq.
La compagnie conceptrice de jeux vidéo Pinnguaq, basée au Nunavut, travaille depuis deux ans sur un projet intitulé ‘Art Alive’ («Art vivant»), qui vise à rendre les estampes inuites accessibles au grand public et à faire connaître cet art introduit dans le Grand Nord dans les années 1950.

De l’avis du fondateur de l‘entreprise, Ryan Oliver, il ne suffisait pas de créer une galerie sur Internet.  Il a préféré à cette idée celle de numériser une série d’estampes et de transformer les images en casse-tête virtuels gratuits, disponibles en ligne.

Pinnguaq s’est donné pour objectif de numériser au moins deux estampes de chacune des communautés de Pangnirtung, Cape Dorset et Baker Lake d’ici le mois de juillet prochain, dans l’espoir d’établir un partenariat avec les Jeux panaméricains de Toronto pour un grand lancement.

Le processus de développement est long et coûteux, notamment en raison des problèmes de connectivité auxquels sont confrontées les collectivités du Nord.

S’attaquer au défi que pose le manque d’infrastructures adéquates fait aussi partie du pari, comme l’explique Anna Hudson, directrice du projet et historienne de l’art à l’Université York de Toronto, dans cet extrait d’un entretien avec Caroline Arbour.

artalive1

 

 

Share
Avatar

Caroline Arbour

Caroline got her start in journalism at RCI, filing items in French and English from its Montreal, Ottawa, Toronto and Vancouver bureaus. Bitten by the radio bug, she also nevertheless subsequently tried her hand at reporting for television, print and the Web, freelancing for Radio-Canada, CBC, Voice of America, L’actualité magazine and The Atlantic’s business site Quartz. Her favourite stories to cover are ones that show resilience in its many forms and also ones that highlight no issue is ever black and white. In Caroline’s wildest and weirdest dreams, she imagines spending her days roaming the Andalusian countryside on a vintage motorcycle, photographing its diverse and stunning beauty.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *