La fumée des feux de forêt du Yukon mène à un avertissement

Share
La fumée produite par les nombreux incendies qui brûlent au Yukon et en Alaska couvre le sud du territoire. (Mike Rudyk/ICI Radio-Canada)
La fumée produite par les nombreux incendies qui brûlent au Yukon et en Alaska couvre le sud du territoire. (Mike Rudyk/ICI Radio-Canada)
La fumée de feux de forêt qui couvre le Yukon pousse le médecin-conseil en santé publique, Brendan Hanley, à émettre un avis sanitaire pour ceux qui souffrent de problèmes respiratoires ou cardiaques.

La fumée des incendies est visible dans à peu près toutes les collectivités du territoire et le sera pour encore quelques jours selon les autorités. Le médecin-hygiéniste recommande ainsi aux personnes à risque de faire preuve de prudence en limitant l’exercice et en demeurant le plus possible à l’intérieur les fenêtres fermées.

Brendan Hanley souligne que la population en général pourrait aussi ressentir les effets de la fumée comme une irritation à la gorge ou une congestion nasale, mais que ces symptômes devraient être temporaires.

« C’est un bon moment pour être sûr qu’on a assez de médicaments, qu’on a un plan d’action avec le médecin de famille ou l’infirmière à savoir quand c’est nécessaire d’augmenter la médication, quand est-ce qu’il faut voir le médecin si les symptômes deviennent plus sévères. »— Brendan Hanley, médecin-conseil en santé publique du Yukon

La fumée provient des quelque 80 brasiers toujours actifs au Yukon, dont 15 nouveaux incendies répertoriés au cours du week-end. En Alaska, 190 incendies brûlent toujours.

Un avis de qualité de l’air a également été émis par les autorités de l’État américain voisin pour toutes les villes situées le long de la route de l’Alaska.

Un appel aux renforts

Le Yukon demande pour une deuxième fois cette année l’aide des pompiers d’autres provinces. La requête vise 45 pompiers répartis en 15 équipes.

La saison des feux de forêt est beaucoup plus importante et tôt en saison que par les années passées. Déjà, 123 incendies ont été répertoriés jusqu’à présent comparativement à 32 incendies l’an dernier.

L’indice de risque d’incendie a diminué de façon importante partout au territoire en raison de températures plus basses, mais un risque d’orage fait toujours craindre le pire aux autorités.

L’incendie le plus important pour l’instant est situé au nord de Stewart Crossing et s’étend maintenant sur 105 hectares.

En complément
DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *