Les candidats yukonnais aux élections fédérales se lancent dans la campagne

Share
Les quatre candidats au Yukon en vue des élections fédérales.  (ICI Radio-Canada)
Les quatre candidats au Yukon en vue des élections fédérales.
(ICI Radio-Canada)
Au Yukon, les candidats aux élections fédérales se disent prêts à entamer la campagne électorale malgré un déclenchement hâtif.

Le député conservateur sortant, Ryan Leef, croit en fait qu’une longue campagne électorale permettra aux électeurs de s’impliquer davantage dans le processus démocratique. « Je crois qu’on verra une meilleure participation au scrutin cette fois-ci parce que ce sont les campagnes qui inspirent les électeurs à s’engager dans les questions. » Les priorités des Yukonnais, dit-il, ressemblent à celles des autres Canadiens, soit l’emploi, l’économie et la sécurité. Il se réjouit à l’idée de pouvoir, lors de cette campagne, mettre de l’avant ses accomplissements.

Le libéral Larry Bagnell, ancien député du Yukon de 2001 à 2011, ne craint pas de son côté l’épuisement d’une campagne prolongée. « J’ai l’habitude. Pendant 10 ans, j’arrivais d’Ottawa après une journée de vol et conduisais un autre cinq ou six heures parce que je me faisais un champion des collectivités et essayais d’assister à leurs événements. »

Il affirme avoir été incité à se présenter de nouveau par de nombreux Yukonnais qui souhaitent obtenir son aide à Ottawa lorsqu’ils rencontrent des problèmes avec leurs passeports, des pensions fédérales, ou l’assurance-emploi. Il mise sur une campagne qui « donne de l’espoir et qui est positive » en promettant de renflouer les compressions du gouvernement sortant.

La néo-démocrate nouvellement désignée Melissa Atkinson compte utiliser le temps de la campagne pour visiter chacune des communautés du territoire. « Les gens veulent se sentir respectés et sentir que leur député les représente vraiment », dit-elle entendre des Yukonnais qu’elle rencontre. Elle croit pouvoir profiter lors de cette campagne d’un appui de taille avec l’aide de sa directrice de campagne, l’ancienne leader néodémocrate fédérale, Audrey McLaughlin.

Le candidat du Parti vert, Frank de Jong, n’est quant à lui pas encore joignable puisqu’il profite actuellement d’un voyage en canot. L’ancien leader du Parti vert de l’Ontario est un enseignant à Faro.

En complément
DOSSIER –  Zone Yukon Actualités yukonnaises et couvertures spéciales.
Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *