Yukon : des chiens pour assurer la sécurité des résidents et des ours

Share
Les biologistes Lori Humstol et Claire Edwards et leurs partenaires poilus.  (Meagan Dueling/ICI Radio-Canada)
Les biologistes Lori Humstol et Claire Edwards et leurs partenaires poilus. (Meagan Dueling/ICI Radio-Canada)
Deux biologistes à Carcross au Yukon soutiennent qu’utiliser des chiens pour chasser les ours hors des communautés est une manière efficace d’éviter les conflits entre les humains et les animaux.

Lori Humstol et Claire Edwards sont des spécialistes en comportement animal chez l’institut Wind River Bear, un organisme qui vise à assurer la sécurité des résidents et des ours.

Leur méthode est unique : elles se servent de chiens d’ours de Carélie spécialement formés pour chasser les ours hors des zones peuplées.

Les biologistes et leurs compagnons ont passé huit jours à retracer les ours qui ont été observés récemment à Carcross. « Je sais quand le chien sent un ours à 100 mètres parce qu’il va tirer sur la laisse et son langage corporel me le démontre », affirme Mme Humstol.

Les biologistes indiquent avoir trouvé des ours presque quotidiennement, et que c’est beaucoup grâce à l’aide des chiens. Quand elles tombaient sur des ours, elles leur criaient après ou leur tiraient des balles de peinture jusqu’à ce qu’ils quittent le secteur.

Mme Humstol souligne que leur tâche est plus facile dans des petites communautés comme Carcross. « On a simplement patrouillé toute la communauté et on a trouvé les zones les plus peuplées par les ours », explique-t-elle.

Elle indique que les ours se méfient encore des humains dans la région, et que c’est un bon signe. Les biologistes ajoutent qu’il est plus facile de forcer les ours de quitter une région s’il n’y a pas d’ordures qui traînent.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *