Rio Tinto acquiert la plus importante mine de diamants au Canada située dans le Grand Nord

La mine de diamants Diavik est située à environ 300 kilomètres au nord-est de Yellowknife. (Rio Tinto)
Après des mois de démêlés judiciaires avec Dominion Diamond Mine, Rio Tinto annonce avoir conclu une entente pour le rachat des 40 % de parts restantes dans la mine Diavik, aux Territoires du Nord-Ouest.

La mine Diavik est la plus grosse mine de diamants au pays avec une production de 6,2 millions de carats en diamants bruts l’an dernier. Rio Tinto avait déjà la responsabilité de l’exploitation de la mine, dont la fin de la production est prévue en 2025, après 22 ans.

En raison des impacts de la pandémie sur le marché du diamant, la minière Dominion Diamond Mine, de Calgary, a dû demander aux tribunaux de se placer à l’abri de ses créanciers en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies, en avril 2020, car elle était incapable de payer sa part des frais d’exploitation.

Dans un communiqué, Rio Tinto affirme s’est porté acquéreur de tous les actifs de la mine, y compris la production qui n’a pas encore été vendue et les garanties en espèces pour les dépenses associées à la fermeture.

En contrepartie, Dominion Diamond Mine est libérée de toutes ses obligations ou dettes restantes quant à l’exploitation ou la fermeture à venir de la mine.

Toujours par voie de communiqué, le PDG de Rio Tinto, Sinead Kaufman, affirme qu’à titre de « propriétaire et exploitant, Rio Tinto s’engage à compléter la fermeture éventuelle de Diavik de façon sécuritaire et responsable, en laissant un legs positif en consultation avec les partenaires de la communauté et du gouvernement ».

Nouvelle bien reçue

À une semaine de la tenue du forum géoscientifique de la Chambre des mines des T.N.-O. et du Nunavut, son directeur général, Tom Hoefer, affirme que les travaux de fermeture sont déjà entamés.

« [Rio Tinto] a maintenant le contrôle de la vente des pierres à 100 % tout en étant responsable à 100 % du nettoyage de la mine, un travail en cours à l’instant même », a dit Tom Hoefer en entretien avec CBC/Radio-Canada.

Le directeur souligne par ailleurs que le moment est favorable puisque le marché du diamant profite d’un regain d’activité après l’impact important de la pandémie.

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.