Yukon : un nouveau programme de stérilisation des chiennes dans les collectivités

Share
Le gouvernement yukonnais a lancé une initiative de gestion canine communautaire, pour aider les dirigeants des régions rurales à préparer un plan d'action pour résoudre le problème des chiens sauvages ou non désirés. (iStock)
Le gouvernement yukonnais a lancé une initiative de gestion canine communautaire, pour aider les dirigeants des régions rurales à préparer un plan d’action pour résoudre le problème des chiens sauvages ou non désirés. (iStock)
Le gouvernement yukonnais a créé un nouveau programme pour payer une partie du coût de stérilisation des chiennes dans les communautés rurales.

Le Projet de stérilisation canine dans les collectivités, lancé lundi, versera 250 $ au vétérinaire qui effectue l’intervention chirurgicale, jusqu’à concurrence de 115 chiennes par année.

Les résidents de Whitehorse ne sont pas admissibles à la subvention.

« L’évaluation du programme a montré que les résidents des collectivités rurales avaient plus de difficulté à obtenir des services vétérinaires. Il peut s’avérer très coûteux et assez compliqué d’apporter son chien jusqu’à Whitehorse », souligne le gouvernement dans un communiqué diffusé en juillet.

Il ajoute que plusieurs personnes ne font pas stériliser leur animal parce qu’elles ne peuvent pas s’absenter du travail ou n’ont pas les moyens d’absorber les coûts de transport et d’hébergement s’ils doivent se rendre à Whitehorse.

Un deuxième projet concernant les chiens problématiques

Le gouvernement a aussi lancé une initiative de gestion canine communautaire, pour aider les dirigeants des régions rurales à préparer un plan d’action pour résoudre le problème des chiens sauvages ou non désirés.

La vétérinaire en chef du Yukon, Mary Vanderkop, indique que les nouvelles initiatives sont nées parce que le programme de protection animale a été transféré des Services aux collectivités, à la Section de la santé animale.

« Dans le cadre de l’évolution de l’ancien programme, nous avons étudié le projet d’indemnisation pour la stérilisation et castration de la Société protectrice des animaux du Yukon, pour trouver des moyens de l’améliorer », souligne-t-elle.

Environnement Yukon soutient que les initiatives n’ont pas été lancées relativement à la mort de Shane Glada, un jeune Yukonnais de 22 ans qui a été tué par des chiens errants à Ross River en automne 2015.

Selon le communiqué diffusé sur le site web gouvernemental, la stérilisation des femelles est une mesure de gestion plus efficace que la stérilisation des mâles pour assurer la santé des populations canines et réduire les comportements agressifs des chiens.

Ailleurs sur le web:

 

 

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *