Les réseaux sociaux contribuent à l’augmentation du tourisme aux Territoires du Nord-Ouest

Share
les-reseaux-sociaux-contribuent-a-laugmentation-du-tourisme-aux-territoires-du-nord-ouest
Des aurores boréales au-dessus de Yellowknife. (Emilio Avalos/Radio-Canada)
Tandis que les Territoires du Nord-Ouest se questionnent sur leur diversification économique, une avenue semble être prometteuse en dehors de l’industrie minière : le tourisme.

Pour la saison 2015-2016, 48 % de touristes en plus sont venus observer les aurores boréales dans ce territoire par rapport à l’année précédente et la croissance continue.

L’aéroport de la ville a accueilli près de 45 % de visiteurs étrangers en plus pour la saison 2015-2016.

Les statistiques ne sont pas encore disponibles pour la saison qui vient de se conclure, mais voyagistes et commerçants observent déjà une grande augmentation cette année encore. Cet accroissement du tourisme se constate année après année depuis 2011.

Le copropriétaire de la microbrasserie NWT, Fletcher Stevens, observe lui-même cette augmentation. Près de 35 % de sa clientèle provient du tourisme. Avec sa conjointe, ils ont d’ailleurs choisi leur localisation dans le quartier touristique Old Town pour profiter de cet achalandage.

« Nous sommes la porte d’entrée pour le Old Town, nous ne pourrions pas être mieux situés », raconte M. Stevens.

Le propriétaire de l’entreprise de visites guidées Hello Aurora, Patrick Chung, affirme que son entreprise ne cesse de grandir depuis les débuts, il y a quelques années.

« Je suis très heureux, ça fonctionne très bien. […] Il y a un énorme potentiel du côté du marché coréen »,estime M. Chung, qui offre des visites guidées en coréen. Les touristes de cette destination sont aussi de plus en plus nombreux.

Les voyageurs chinois à Yellowknife
les-reseaux-sociaux-contribuent-a-laugmentation-du-tourisme-aux-territoires-du-nord-ouest-1
Patrick Chung est propriétaire de l’entreprise de visites guidées Hello Aurora à Yellowknife. (Emilio Avalos/Radio-Canada)

Le centre d’information de Yellowknife a recensé, pour les trois premiers mois de 2017, 4359 touristes chinois, contre 2617 touristes japonais. L’aéroport de Yellowknife avait enregistré deux fois plus de touristes japonais que chinois pour la saison précédente.

« Nous sommes certainement en train de voir, du moins dans les statistiques du centre d’accueil à Yellowknife, que nos efforts en Chine et nos efforts de collaboration avec Destination Canada commencent à porter fruit et montrer que ce marché prend le dessus sur ce qui était historiquement un marché très japonais pour les aurores boréales », élabore la directrice générale de Tourisme Territoires du Nord-Ouest, Cathie Boldstad.

Selon elle, l’approbation du Canada comme destination touristique par le gouvernement chinois en 2010 aurait aussi eu une incidence positive sur le nombre de touristes chinois.

Les touristes d’Asie rencontrés à Yellowknife racontent que la recette neige, aurores boréales, traîneaux à chiens et grands espaces les ont attirés dans la capitale des Territoires.

« Yellowknife devient de plus en plus populaire à Hong Kong et en Chine. Je pense que les gens de Hong Kong admirent les grands espaces et la nature qu’il y a ici. Surtout, ils aiment les aurores boréales ici », indique Winifred Ng, touriste originaire de Hong Kong.

L’apport des réseaux sociaux
les-reseaux-sociaux-contribuent-a-laugmentation-du-tourisme-aux-territoires-du-nord-ouest-2
Alice Ng et sa soeur Winifred Ng sont venus de Hong Kong pour visiter les Territoires du Nord-Ouest. (Radio-Canada)

« Avec les réseaux sociaux interplanétaires maintenant, il est très facile pour une personne vivant en Chine de savoir exactement quelle est l’intensité des aurores boréales aujourd’hui à Yellowknife », indique le membre du conseil d’administration du Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest, Didier Bourgois.

Même son de cloche du côté de Tourisme Territoires du Nord-Ouest.

« Je pense que les médias sociaux et notre capacité d’être connecté ont augmenté de façon spectaculaire. Nous avons des sites en mandarin, en coréen, en allemand. Nous rejoignons ainsi des marchés intéressés par nos produits », raconte Mme Boldstad.

D’ailleurs, certains voyageurs nord-américains prévoient un voyage aux Territoires du Nord-Ouest en raison de photos vues sur les médias sociaux.

« Nous avons des gens de Honey Beach, en Californie, qui nous écrivent un message sur Facebook en nous disant : “Hey, si on fait les 3800 miles en moto jusqu’à Yellowknife, est-ce que vous nous offrez une bière?” Alors tu as ces gens qui te contactent », relate M. Stevens.

Des tendances comme les listes de choses à faire dans une vie font aussi parties de ce qui attire certains visiteurs. « C’est pourquoi je dois voir les aurores boréales », raconte Chiong Chyoung, touriste d’origine japonaise qui était de passage à Yellowknife en avril.

Rester plus longtemps?
les-reseaux-sociaux-contribuent-a-laugmentation-du-tourisme-aux-territoires-du-nord-ouest-3
Le village Aurora, à trente minutes de Yellowknife, attire de nombreux touristes. Parmi les activités à y faire : la raquette. (Catherine Bouchard/Radio-Canada)

Des défis demeurent pour rendre Yellowknife, la ville où la plupart des visiteurs arrivent, attrayante pour garder les touristes plus longtemps. Actuellement, les touristes restent pour de courts séjours de trois à quatre jours dans la ville. Parmi les solutions énumérées par les divers intervenants figure la possibilité de développer les activités en ville, le tourisme d’été et le tourisme autochtone.

« Je commence à voir des petites initiatives de la part des Autochtones pour commencer à faire partager leur passé et leur culture. Je crois que ça permettra aussi d’aider à mieux comprendre le passé des Territoires et, de ce fait même, à ajouter une dimension », indique M. Bourgois.

Tourisme 2020 et diversification économique
les-reseaux-sociaux-contribuent-a-laugmentation-du-tourisme-aux-territoires-du-nord-ouest-4
La route de glace Dettah relie Yellowknife à la municipalité de Dettah en hiver. (Catherine Bouchard/Radio-Canada)

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest veut faire passer le montant dépensé par les touristes de 167 millions en 2015-2016 de dollars à 207 millions d’ici 2021. Pour ce faire, ils veulent faire grimper de 93 910 à 109 500 le nombre de visiteurs par année d’ici la même période. Il investit aussi annuellement 2,5  millions pour tenter de faire augmenter le tourisme.

« Pour nous, c’est l’un des points essentiels pour diversifier notre économie. C’est un domaine où nous pouvons voir une croissance significative », affirme le sous-ministre de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, Tom Jensen.

Share
Catherine Bouchard, Radio-Canada

Catherine Bouchard, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *