La Première Nation Carcross-Tagish se lance dans l’aquaponie au Yukon

aquaponie-lit-de-roches-andre-vermette
Un lit de roches où poussent les légumes dans une serre aquaponique. (Radio-Canada)
La Première Nation Carcross-Tagish entend devenir propriétaire majoritaire, avec 51 % des parts, du projet d’aquaponie de l’entreprise yukonnaise North Star Agriculture.

Le chef Andy Carvill affirme que la Première Nation souhaite depuis plusieurs années devenir plus autosuffisante sur la production alimentaire. Le chef entrevoit à terme en plus de l’aquaponie une production de légumes racines et l’élevage de bétail.

« [Nous croyons que ce projet] peut créer de l’emploi, de l’emploi à l’année longue […] qui aidera aux relations dans la communauté et aux problématiques dans la communauté », explique le chef Carvill.

Le PDG de North Star Agriculture, Sonny Gray, affirme qu’il s’agit d’un développement « excitant » qui permettra de lancer le projet avec la construction à Carcross d’un édifice cet été. Le bâtiment de 3500 mètres carrés devrait offrir une production dès l’hiver 2018.

II va y avoir beaucoup d’employés de Carcross, un fait que c’est bon pour nous autres, puis c’est bon pour Carcross, puis c’est bon pour le Yukon. La production de nourriture, de légumes, toute l’année, c’est incroyable pour le Yukon

Sonny Gray, PDG de North Star Agriculture
Qu'est-ce que l'aquaponie?
Un système en circuit fermé qui combine l’aquaculture (l’élevage de poissons) à la culture hydroponique (sans terreau). L’eau et les excréments des poissons sont acheminés dans les bassins où sont cultivés les légumes. Les excréments des poissons servent d’engrais aux plantes qui s’en nourrissent. L’eau est ainsi purifiée par les plantes et réacheminée vers le bassin à poissons.
Les défis du Nord
yukon-carcross
Le village de Carcross est situé à environ 70 kilomètres au sud de Whitehorse. (Claudiane Samson/Radio-Canada)

Le projet est basé sur la technologie de l’entreprise albertaine NutraPonics qui propose une production agricole à la verticale de façon à économiser l’espace, l’énergie et l’eau nécessaires. Le projet permettra à l’entreprise de tester sa technologie dans un climat nordique et avec les défis de l’approvisionnement en électricité.

Le chef Andy Carvill précise toutefois que la Première Nation envisage en parallèle de nombreux projets de production d’énergie renouvelable tels que les panneaux solaires ou la géothermie.

Les détails du financement du projet sont encore en négociations. L’Agence canadienne de développement économique du Nord a déjà financé l’étude de faisabilité de 75 000 $. Sonny Gray et le chef Andy Carvill affirment tous deux que le territoire s’est montré ouvert à recevoir leur application de subventions. Sans vouloir dévoiler les détails, les responsables parlent d’un investissement total dans les millions de dollars.

Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *