La plus grande aire protégée du Canada sera en Arctique

Share
la-plus-grande-aire-protegee-du-canada-sera-en-arctique
Tallurutiup Imanga, ou le détroit de Lancaster, est situé au Nunavut entre les îles Devon et Baffin. Le bras de mer est aussi l’entrée est du passage du Nord-Ouest. (Parcs Canada)
Le gouvernement canadien s’est entendu avec le Nunavut sur la délimitation de ce qui deviendra la plus grande aire protégée du pays, d’une superficie équivalant à deux fois celle de la Nouvelle-Écosse.

La ministre canadienne de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a annoncé lundi une entente avec le gouvernement du Nunavut pour la délimitation d’une aire marine nationale de conservation dans le détroit de Lancaster, ou Tallurutiup Imanga en inuktitut.

Le projet a été réalisé en collaboration avec la Qikiqtani Inuit Association, une organisation représentant les Inuits de Baffin.

D’une superficie de 131 000 kilomètres carrés, l’aire marine de conservation doublera la proportion des aires protégées au Canada, de 1,54 % à 3,44 %.

« Notre gouvernement s’engage à protéger 5 % de nos aires marines d’ici la fin de l’année et 10 % d’ici 2020, a expliqué le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc. Cette aire marine nationale de conservation constitue un pas de géant dans l’atteinte de nos objectifs. »

Des décennies de lutte
la-plus-grande-aire-protegee-du-canada-sera-en-arctique
La protection de cette région est essentielle à la poursuite des activités traditionnelles inuites. (Parcs Canada)

Les Inuits réclamaient depuis les années 1970 la protection de cette région essentielle à la poursuite de leurs activités traditionnelles.

« Les Inuits ont toujours été guidés par la valeur sociétale de l’Avatittinnik Kamatsiarniq [le principe d’intendance environnementale], qui recommande de respecter et de prendre soin de la terre, des animaux et de l’environnement, a déclaré le ministre de l’Environnement du Nunavut, Joe Savikataaq. Nous sommes les intendants de nos ressources et, à ce titre, il nous revient de trouver l’équilibre entre le développement responsable de ces ressources et la protection et l’entretien de la terre et de la vie qu’elle nourrit. »

D’autres discussions à venir
la-plus-grande-aire-protegee-du-canada-sera-en-arctique
De gauche à droite: le ministre de l’Environnement du Nunavut Joe Savikataaq, la ministre canadienne de l’Environnement et du changement climatique Catherine McKenna et P.J. Akeeagok, président de l’association Qikiqtani Inuit. (Parcs Canada)

Avant que l’aire marine soit officiellement inaugurée, des négociations doivent avoir lieu pour déterminer les avantages octroyés aux Inuits.

Un moratoire sur les activités de prospection et de développement pétroliers et gaziers au large des côtes est toutefois en vigueur le temps de ces négociations, et un arrêt définitif de ces activités sera instauré une fois l’aire marine désignée en vertu de la loi canadienne.

Shell Canada a d’ailleurs renoncé volontairement à 30 concessions de prospection pétrolières et gazières sur une superficie de 8600 kilomètres carrés.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *