Plus de 200 espèces de poissons répertoriées dans l’Arctique canadien

Le dragon-saumon à grands yeux (Borostomias antarcticus). Il se retrouve à Davis Strait, dans le sud-ouest et le sud-est du Groenland, le long de la côte Atlantique du Canada et dans tous les grands océans. (CRÉDIT: Susan Laurie-Bourque / Courtoisie de Canadian Museum of Nature)
 Alors que l’Arctique canadien se retrouve sous le feu des projecteurs à l’heure des changements climatiques, un livre de référence de 600 pages qui répertorie toutes les espèces de poissons de la région fait une sortie remarquée.

« Marine Fishes of Arctic Canada est l’aboutissement de plusieurs décennies de recherche scientifique, de collecte de spécimens, de compilation de données de signalements, de publication des connaissances sur ces poissons », explique l’ichtyologue (un spécialiste des poissons) Brian Coad, Ph. D., codirecteur de cet ouvrage et chercheur associé au Musée canadien de la nature. « Cet ouvrage en est le résultat. Il s’agit de la première synthèse des connaissances sur le sujet, qui constituera pendant longtemps une référence de premier ordre pour tous ceux qui s’intéressent à la biodiversité et à la conservation de l’Arctique. »

À la mémoire de Don McAllister

L’ouvrage est dédié à la mémoire de Don McAllister, un ichtyologue qui avait entrepris les recherches sur le sujet dans les années 60 en collectant et répertoriant des dizaines d’espèces arctiques. Marine Fishes of Arctic Canada répertorie 221 espèces de poisson, une trentaine de plus que ce qui avait été répertorié dans le passé, c’est le premier ouvrage du genre à être publié. Il est le fruit du travail conjoint de scientifiques du Musée canadien de la nature et du ministère des Pêches et des Océans.

Greenland Halibut (Reinhardtius hippoglossoides) C’est un poisson prédateur très proactif qui a délogé la morue franche de son territoire en Atlantique nord. (CRÉDIT: John L. Tottenham / Courtoisie de Canadian Museum of Nature)

« Cet ouvrage est un résumé à jour de la diversité et de la distribution actuelle des poissons marins de l’Arctique canadien », déclare le codirecteur James Reist, Ph. D., scientifique principal au ministère des Pêches et Océans. « Les changements rapides que connaît en ce moment l’Arctique ne peuvent se comprendre sans les connaissances de base à jour que résument ce livre et ses documents connexes. Une meilleure compréhension des changements touchant la biodiversité des poissons arctiques, de leur distribution et de leurs relations écologique est essentielle à une gestion efficace des eaux marines et des pêcheries de l’Arctique. »

Des dessins de grand qualité

Les deux chercheurs responsables de cette édition ont été épaulés par dix autres chercheurs pour bâtir la documentation scientifique de l’ouvrage qui comporte de précis dessins en noir et blanc pour chaque poisson, ainsi que de nombreuses photos et cartes de signalement.

La morue polaire est le poisson qui a été observé le plus au nord. Fréquentant les eaux arctiques autour du pôle, elle semble préférer des eaux très froides (de 0 à 4 °C), quoiqu’elle se retrouve à l’occasion dans des eaux plus chaudes. (Courtoisie de Canadian Museum of Nature)

Il est à noter que le livre comporte également une section relative au savoir traditionnel sur l’environnement. Pour ce faire, plusieurs communautés arctiques et populations inuits ont été consultées afin de récolter leurs savoirs et leurs connaissances.

Les noms des espèces de poisson sont répertoriés en français, en anglais, en inuktitut (langue des populations indigènes de l’Arctique), en groenlandais et en danois.

Le livre de référence Marine Fishes of Arctic Canada est publié par les presses de l’université de Toronto.

 

Marine Fishes of Arctic Canada répertorie 221 espèces de poisson, une trentaine de plus que ce qui avait été répertorié dans le passé, c’est le premier ouvrage du genre à être publié. (Courtoisie de Canadian Museum of Nature)
Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *