C’est le départ de la 17ème édition de la course Ivakkak dans l’Arctique canadien

Share
Selon les conditions météorologiques, la course devrait se dérouler du 19 au 28 mars 2018. Elle visite cinq communautés et se tient cette année sur le versant ouest de la Baie d’Ungava. (Courtoisie : Société Makivik)
Au Nunavik, l’importante course de chiens de traîneaux Ivakkak débute ce matin dans le village de Tasijuaq, sur la côte ouest de la Baie d’Ungava.

Pour une dix-septième année consécutive, la course est ouverte exclusivement aux mushers du Nunavik et les chiens de traîneaux doivent être 100 % husky ou inuit canadien (Qimmiq) et le husky sibérien est interdit, une raison qui trouve ses sources dans l’histoire récente de cette région du Québec. La course a été fondée pour que la culture du chien de traîneau ne s’éteigne pas.

« Nous imposons ces règlements pour que les chiens inuits qui ont été massacrés par la police dans les années 50 et 60 connaissent une renaissance aux quatre coins du Nunavik. La situation est actuellement bonne, mais n’est pas excellente dans toutes les communautés, » nous explique Andy Moorhouse, de la société Makivik, rejoint à son bureau avant de partir pour le départ de la course.

C’est douze équipes et 24 conducteurs de chiens de traîneau qui seront sur la ligne de départ et 135 chiens qui seront de l’aventure. La course débute dans le village de Tasijuaq  et se termine à Kangiqsujuaq, 510 km plus loin. Si tout se déroule comme prévu et selon les conditions météorologiques. Des arrêts dans les villages d’Aupaluk, Kangirsuk et Quaqtaq sont également prévus.

une plate-forme pour la culture du chien de traîneaux
Un campement durant la course Ivakkak en 2017. (Courtoisie : Société Makivik)

La course est une plate-forme pour faire la promotion du chien de traîneau et est également un outil pédagogique pour les plus jeunes. Ils apprennent ainsi les rudiments de ce sport et poursuivent une pratique traditionnelle qui a toujours eu cours dans l’Arctique.

« Chaque année, nous avons de nouveaux participants, je vous dirais que la course est un mélange d’anciens et de plus jeunes qui amorcent la pratique du traîneau à chien », dit Moorhouse.

L’un des coureurs emblématiques de cette course Harry Okpik, qui fut l’objet d’un documentaire, sera pour une seizième année consécutive sur la ligne de départ.

LISTE DES COUREURS AU DÉPART

Équipe 1: Johnny Jr. May et Jacob Cain Snowball de Kuujjuaq
Équipe 2: George Kauki et Ronald Ningiuruvik Turner de Kuujjuaq
Équipe 3: Aloupa Kauki et Jimmy Kauki de Kuujjuaq
Équipe 4: Matthew Arngak et Pauli Qisiiq de Kangiqsujuaq
Équipe 5: Sandy Jaaka et Alec Aupaluk de Kangiqsujuaq
Équipe 6: Willie Cain Jr. et Ken Lebbe de Tasiujaq
Équipe 7: Aisa Surusilak et Aipilie Qumaluk de Puvirnituq
Équipe 8: Jani-Marik Beaulne et Peter Novalinga de Puvirnituq
Équipe 9: Novalinga Novalinga et Juani Uqaituk de Puvirnituq
Équipe 10: Harry Okpik et Mathew Airo Okpik de Quaqtaq
Équipe 11: Peter ‘Boy’ Ittukallak et Eric Ittukallak de Puvirnituq
Équipe 12: Edua Lucassie et Steven Airo de Kangirsuk

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *