Le premier ministre du territoire du Nunavut, dans le Nord canadien, est destitué

Share
Le premier ministre du Nunavut, Paul Quassa, a été destitué lors d’un vote de défiance à l’Assemblée législative de territoire du Nord canadien, jeudi. (Pat Kane/La Presse canadienne)
Moins d’un an après son élection, le premier ministre du Nunavut (territoire inuit du Nord du Canada), Paul Quassa a été destitué par les députés de l’Assemblée législative (parlement territorial), à la suite d’un vote de défiance.

Le premier ministre destitué a fait l’objet de vives critiques de la part des élus de l’Assemblée législative au cours des derniers mois.

Ces derniers lui reprochaient son manque de transparence, notamment dans la prise de certaines décisions qui auraient nécessité l’implication de différentes parties.

Par ailleurs, Paul Quassa se serait illustré par des déclarations trompeuses devant l’Assemblée.

Un territoire sans parti politique

Le Nunavut, qui est dirigé par un gouvernement de consensus, n’a pas de partis politiques. C’est pourquoi le premier ministre est généralement choisi parmi les membres de la législature qui se réunissent à cette fin.

C’est dans ce cadre que Paul Quassa a été désigné l’année dernière. Un passage au pouvoir très bref pour ce membre de la communauté inuite, qui intervient après le dépôt d’une motion de défiance par John Main, le représentant de la communauté d’Arviat.

Seize membres de la législature ont voté pour sa destitution, trois ont voté contre et deux se sont abstenus.

Share
Alice-Chantal Tchandem, Radio Canada International

Alice-Chantal Tchandem, Radio Canada International

Pour d’autres nouvelles du Canada et d’ailleurs, visitez le site de Radio Canada International.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *