Le navire nordique échoué dans le sud du Québec est remis à flot

Share
L’Umiavut, un bateau de la compagnie Neas qui ravitaille la région inuite du Nord-du-Québec, s’est échoué dimanche dans le lac Saint-Pierre, dans le sud du Québec. (Radio-Canada)
La deuxième tentative de la Garde côtière canadienne pour renflouer le navire Umiavut a été la bonne. Le cargo échoué depuis dimanche dans le lac Saint-Pierre (fleuve Saint-Laurent) a réussi à accoster au port de Trois-Rivères (sud du Québec).

Peu avant 16 h, jeudi, le navire a été libéré du haut fond vaseux du lac grâce au travail de bateaux remorques.

Le cargo devait être inspecté avant de se rendre au port de Trois-Rivières, où il devrait subir une autre inspection avant de se diriger vers Valleyfield (sa destination prévue).

Trois bateaux remorques et un hélicoptère de la Garde côtière ont participé aux opérations de renflouement jeudi après-midi.

Depuis dimanche, les autorités ont procédé à l’allégement du navire en retirant sa cargaison. Elles ont dû le décharger d’environ 100 tonnes pour faciliter le processus de renflouement.

Un bris mécanique serait la cause de l’accident.

Un navire desservant le Nord québécois

Le Umiavut est un navire de ravitaillement qui voyage entre le Nunavik (région inuite du Nord-du-Québec) et Valleyfield (sud du Québec). Il transporte entre autres des matériaux de construction et du matériel scolaire.

Au moment de l’accident, le navire n’avait, à son bord, que des conteneurs vides, mais ceci retarde tout de même les prochaines livraisons.

Le maire d’Inukjuak, au Nunavik, indique que la communauté est habituée aux retards des cargaisons qui sont généralement causés par l’état des glaces.

Share
Radio-Canada

Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *