Les mesures américaines concernant les espèces protégées inquiètent au Canada

Share
Parcs Canada estime que 20 000 grizzlys vivent dans l’ensemble de l’Alberta, de la Colombie-Britannique, du Yukon et des Territoires du Nord-Ouest. (Jonathan Hayward/La Presse canadienne)
Les changements proposés par l’administration Trump à la protection des espèces menacées risquent d’avoir des impacts négatifs au Canada.

L’assouplissement de la législation américaine pourrait avoir des répercussions sur les espèces transfrontalières et mettre en péril des animaux dont la situation s’est améliorée au cours des dernières années note Harvey Locke, cofondateur de l’organisme Yellowstone to Yukon.

« L’ours grizzly est une espèce clé. Si l’ours va bien, l’environnement va bien. On partage cette population d’ours avec les États-Unis et si on perd la protection, ce serait dommageable. »

Harvey Locke, cofondateur de l'organisme Yellowstone to Yukon

 

 

Share
Le Café Show, Radio-Canada

Le Café Show, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *