Réchauffement climatique : la glace la plus solide de l’Arctique se fracture

La plus ancienne et épaisse couche de glace de l’Arctique a commencé à se fracturer, au nord du Groenland. Dans cette photo, un glacier entre des montagnes sur la côte est du Groenland. (Lucas Jackson/Reuters)
La plus ancienne et épaisse couche de glace de l’Arctique a commencé à se fracturer, créant un passage dans les eaux au nord du Groenland.

Ce phénomène n’avait encore jamais été observé, même en été. Mais cette année, deux ruptures se sont déjà produites. Les images satellites de la fissure dans ce qu’on surnomme « la dernière zone de glace » préoccupent les scientifiques, dont Thomas Lavergne, de l’Institut météorologique norvégien, qui parle d’un événement « effrayant ».

« Que, tout d’un coup, on se retrouve avec une zone sans glace, avec de l’eau, ça m’a interpellé. Symboliquement, c’est l’endroit où l’on pense trouver la dernière glace quand tout l’Arctique aura fondu, un jour », explique le chercheur. Il fait le lien avec le réchauffement climatique et la hausse des températures en Arctique, qui est plus importante que la hausse moyenne planétaire.

Midi info, Radio-Canada

Midi info, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *