Cannabis: les Territoires du Nord-Ouest, au Canada, annoncent leurs différents points de vente

Share
Le gouvernement dit avoir au moins 30 kilogrammes de cannabis prêt dans les différents points de vente. (Darrul Dick/La Presse canadienne)
Les magasins d’alcool de Yellowknife, Hay River, Fort Smith, Fort Simpson et Norman Wells, aux Territoires du Nord-Ouest, seront prêts à vendre du cannabis dès le 17 octobre lorsque la marijuana à usage récréatif sera légale au Canada.

Des fleurs, des huiles, des joints et une variété de produits seront disponibles dans cinq des sept magasins d’alcool des Territoires du Nord-Ouest, dès mercredi. À Yellowknife, seul le magasin d’alcool près du Walmart en vendra tandis que celui d’Inuvik a préféré ne pas rentrer dans le marché.

Le gouvernement territorial dit travailler pour trouver un autre vendeur à Inuvik. Un processus d’appel d’offres devrait être mis en place cet hiver.

Pour les communautés qui n’auront pas de point de vente, les achats en ligne seront aussi possibles dès le lancement d’un nouveau site web le 17 octobre. Seuls les achats en ligne sur le site web du gouvernement seront légaux. Il est donc illégal de commander son cannabis dans une autre province.

La Société des alcools et du cannabis des Territoires du Nord-Ouest (SACTNO), qui est responsable de la distribution et de la vente du cannabis au territoire, dit pour l’instant avoir acheté une trentaine de kilogrammes de cannabis auprès de ses trois fournisseurs.

Une centaine de différents produits comme des huiles ou différentes souches de cannabis ont été identifiées par la SACTNO et pourront être vendues dans les différents points de vente.

Les Territoires du Nord-Ouest s’approvisionneront en cannabis auprès de trois fournisseurs : Aurora Cannabis, High Park Company et Canopy Growth Corp.

Combien coûtera un gramme de cannabis?

Les prix établis par la SACTNO varient d’un produit à l’autre en fonction de la marque, de la sorte, ou de la souche de cannabis, mais en moyenne, un gramme de marijuana devrait coûter 9,12 $.

Le cannabis sera généralement vendu dans des paquets de 1g, 3,5g ou 7g.

Le sous-ministre des Finances, Dave Stewart, estime que tant que les prix de la vente légale resteront sous les 10 $ le gramme, ils pourront contrer l’achat illégal. Il se dit toutefois sûr que les Ténois se tourneront rapidement vers la sécurité du nouveau marché.

Le sous-ministre des Finances des Territoires du Nord-Ouest, Dave Stewart. (Mario De Ciccio/Radio-Canada)
À quand les autres points de vente?

Pour l’instant, seuls les magasins d’alcool existant auront droit de vendre le cannabis distribué par la SACTNO. Un point qui avait généré tout un débat à l’Assemblée législative au printemps dernier.

En annonçant les détails de la vente du cannabis mercredi, le ministère des Finances a aussi dévoilé le processus d’application pour être désigné vendeur. C’était une promesse faite à l’adoption du projet de loi pour encadrer la légalisation.

Un entrepreneur souhaitant ouvrir un point de vente pourra donc exprimer son intérêt auprès du ministère pour mettre en marche un processus qui inclut plusieurs vérifications, des consultations et le lancement d’une demande de proposition publique.

Sans pouvoir donner un estimé du temps qu’un tel processus pourrait prendre, le sous ministre des Finances Dave Stewart prétend que ça de devrait pas être si long qu’il ne le paraît. Selon lui, les entrepreneurs qui souhaitent devenir vendeurs auront fait leur devoir et seront prêts à faire face au processus de désignation.

Il dit déjà avoir vu un certain intérêt à Yellowknife et dans les petites communautés sans points de vente, mais il croit que plusieurs tenteront d’attendre de voir comment se portera le marché une fois que le cannabis sera légal.

EN RAPPEL : Le cannabis dans les Territoires du Nord-Ouest en quelques points

  • L’importation du cannabis relèvera de la Société des alcools des Territoires du Nord-Ouest.
  • L’âge légal pour la possession et la consommation sera de 19 ans.
  • Une limite de 30 grammes sera tolérée dans les endroits publics.
  • Il sera possible de cultiver quatre plants à son domicile.
  • Tolérance zéro pour les conducteurs de 21 ans et moins.
Share
Mario De Ciccio, Radio-Canada

Mario De Ciccio, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *