Le signal AM de Radio-Canada Toronto capté dans les pays nordiques

Share
Pour capter les stations de radio du monde entier, Pentti Lintujärvi dispose de matériel spécialisé. (Pentti Lintujärvi)
Plusieurs « chasseurs de signaux » et passionnés de radio de Suède et de Finlande ont écrit à Radio-Canada pour faire savoir qu’ils avaient récemment réussi à capter notre station de Toronto.

« J’ai pu capter quelques minutes des émissions de CJBC sur une fréquence de 860 kHz ici en Finlande le 2 novembre 2018 », a écrit dans un courriel Pentti Lintujärvi.

Pentti Lintujärvi dit collectionner plus de 1500 différentes émissions radiodiffusées. (Pentti Lintujärvi)

Installé à Ruovesi, à 200 km au nord d’Helsinki, en Finlande, ce retraité des télécommunications, dit avoir écouté plus de 1500 stations de plus de 200 pays depuis qu’il a commencé sa collection, il y a presque 50 ans.

« Je voulais écouter de la musique pop, et les radios finlandaises n’en diffusaient pas », explique Pentti Lintujärvi lorsqu’on lui demande ce qu’il l’a amené à vouloir écouter des stations de radio du monde entier dans les années 70.

Il n’est pas le seul à avoir réussi à capter notre signal… Dan Olsson, habite une petite ville de Suède appelée Kävlinge et a réussi à entendre les émissions de CJBC, lettres d’appel de Radio-Canada Toronto.

M. Olsson écoute les radios étrangères depuis qu’il a 15 ans. Il est devenu membre du Malmoe Shortwave Club, qui rassemble d’autres passionnés d’Allemagne, des Pays-Bas et de Finlande, et chaque année, ses membres font cinq à six expéditions dans un chalet pour tenter de capter des programmes du monde entier.

Dan Olsson écoute des stations de radio du monde entier depuis ses 15 ans. (Dan Olsson)

« J’ai déjà entendu la station de Vostok, en Antarctique », confie-t-il.

M. Lintujärvi, lui, a réussi à capter une émission diffusée depuis Wellington, en Nouvelle-Zélande, soit à quelques 11 000 kilomètres de chez lui.

Un passe-temps qui nécessite un certain équipement. « J’ai des antennes long-fil qui font de 100 à 300 mètres », explique M. Lintujärvi. À sa maison, il dispose de sept antennes, dont une en direction du Canada, précise-t-il.

Afin de valider les résultats de leur chasse, ces passionnés prennent le temps d’écrire aux stations qu’ils arrivent à capter. « Dernièrement, les radios ne sont pas aussi promptes à répondre à mes lettres », regrette M. Lintujärvi. Un constat que fait également Dan Olsson.

« C’est rare de nos jours d’entendre des stations du Canada, car toutes vos stations font la transition vers la bande FM. »

Pentti Lintujärvi

Seules les radios émettant sur les ondes AM peuvent être captées à des milliers de kilomètres. Or, les stations de radio leur préfèrent de plus en plus les ondes FM, plus fiables au chapitre de la qualité.

Comment voyagent les ondes AM?

Les ondes AM peuvent franchir des centaines, voire des milliers de kilomètres, selon les conditions météorologiques. Comment? Contrairement aux signaux FM qui voyagent en ligne droite et disparaissent rapidement dans l’espace, les ondes AM rebondissent sur la couche supérieure de l’atmosphère, l’ionosphère. La quasi-absence d’interférence dans le cercle polaire facilite également la captation des ondes AM.

Share
Rozenn Nicolle, Radio-Canada

Rozenn Nicolle, Radio-Canada

Pour d’autres nouvelles sur le Canada, visitez le site de Radio-Canada.

Vous avez remarqué une erreur ou une faute ? Cliquez ici !

Laisser un commentaire

Note: En nous soumettant vos commentaires, vous reconnaissez que Radio Canada International a le droit de les reproduire et de les diffuser, en tout ou en partie et de quelque manière que ce soit. Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s'ils respectent la nétiquette.
Nétiquette »

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *